Grand Prix d'Amérique 2020 : Bold Eagle est-il encore LE cheval de coeur ?

Archives-Ambiance avant la course le 28 /01 /2018 - Cette année, ce sera le 5ème prix d'Amérique de Bold Eagle, et une troisième victoire est-elle possible ? Son fan club veut y croire, les turfistes, moins. / © THOMAS BREGARDIS/MAXPPP
Archives-Ambiance avant la course le 28 /01 /2018 - Cette année, ce sera le 5ème prix d'Amérique de Bold Eagle, et une troisième victoire est-elle possible ? Son fan club veut y croire, les turfistes, moins. / © THOMAS BREGARDIS/MAXPPP

Le Grand prix d'Amérique fête ses 100 ans dimanche 26 janvier. Parmi les chevaux qualifiés, six normands. Bold Eagle, le crack des cracks n'est pas parmi les favoris mais son demi-frère, Facetime Bourbon, oui. Bold a cependant toujours autant de fans mais deux gros concurrents lui font de l'ombre.

Par Alexandra Huctin

Dimanche, le 26 janvier 2020 se joue à Vincennes le légendaire Grand Prix d'Amérique, la course de l'année. C'est, aussi, le centenaire de ce grand rendez-vous des amateurs de trot. Le premier s'est tenu en 1920, il y a pile un siècle. 

On ne compte plus les chevaux normands primés sur cette piste, la plus longue (2700m), réputée pour son nivellement et son virage. L'épreuve est physique et demande de l'expérience, en plus d'un fort potentiel physique.

D'abord Ourasi en son temps (quadruple vainqueur dans les années 80), puis Ready Cash, Et aujourd'hui Bold Eagle. Tous ont fait vibrer la Normandie le dernier dimanche de janvier. Ce sera encore le cas en 2020. Pour ce centenaire, il y a 6 chevaux élevés dans les haras de la région, au départ, dont Bold Eagle et son demi-frère Facetime Bourbon.



Parmi les 12 qualifiés du GPA 2020 du 26 janvier prochain : 

Bold Eagle ne part pas favori

Bold Eagle qui a gagné le Grand Prix d'Amérique en 2016 et 2017 est de retour, après une traversée du désert.
Rien que cette renaissance du crack est un plaisir pour les amateur de trot attelé. Bold, le puissant, le musclé est à nouveau prêt à tenir la distance. Mais "son gros problème c'est que d'autres chevaux ont pris de la maturité pendant son absence. Il n'a plus le physique. Il a atteind son niveau suprême lors de son superbe doublé. C'est terminé. Aujour'hui il décline", affirme Sébastien Piazza, rédacteur en chef du groupe Paris-Turf.
 
Le Ménil Bérard dans l'Orne ce 17/01/2020 ; Bold Eagle et son lad Hugues sont prêts... / © Sébastien Geufroi/ MAXPPP
Le Ménil Bérard dans l'Orne ce 17/01/2020 ; Bold Eagle et son lad Hugues sont prêts... / © Sébastien Geufroi/ MAXPPP
 

Le sens de l'Histoire aujourd'hui c'est Davidson Dupont et Facetime Bourbon, c'est comme ça (Sébastien Piazza, rédacteur en chef du groupe Paris-Turf)

 

 

Un nouveau normand peut détrôner Bold Eagle : Facetime Bourbon, le demi-frère

 
Ne cherchez pas, les comparaisons fusent. 
Facetime Bourbon et Bold Eagle ont non seulement le même père de légende, Ready Cash ( triple vainqueur du prix d'Amérique), mais aussi la même écurie : tous les deux sont chez Sébastien Guarato, dans l'Orne.

Ils sont voisins de paddock et se côtoient au quotidien. Mais il y a plus que ça encore entre les deux demi-frères : la ressemblance.

"Facetime c'est Bold au même âge" confie Pierre-Emmanuel Goetz. Physiquement, ils ont la  même musculature, la même puissance. Et effectivement Facetime Bourbon a 5 ans, l'âge d'or. Bold Eagle, lui, a l'expérience mais le poids des années dans les jambes : 9 ans.
 

Et le redoutable Davidson du Pont ...


Le petit frère est-il capable de détrôner le grand pour rejoindre, un jour, papa, au palmarès ? Beaucoup pensent que c'est son année.

Certes, FaceTime Bourbon est un jeune cheval mais il est en pleine force de la maturité. "Il a un palmarès. Il a montré qu'il est capable de lutter à Vincennes. C'est un cheval complet", affirme Sébastien Piazza, rédacteur en chef adjoint du groupe Paris Turf qui en a fait l'un de ses favoris. Car pour lui, il y a peut-être encore plus gros à battre : Davidson du Pont.

Un cheval un peu plus expérimenté que Facetime et plus jeune que Bold Eagle. "Physiquement, Davison est énorme. C'est un boxer américain sur le ring, une machine de guerre. Cependant, dans deux sytyles différents, Facetime Bourbon et Davidson du Pont sont capables de surprises et d'adopter un parcours tactique."
 



Un duel attendu, où se pose en fauteur de troubles... le légendaire Bold Eagle

Un seul gros détail toutefois, Davidson du Pont sera peut-être drivé par Jean-Michel Bazire (qui est attendu aussi sur Bellina Josselyn, gagnant el'an dernier). Et là, le "Zidane du trot" risque de former, avec lui, un duo d'enfer pour les autres.
La liste des drivers sera rendue public en fin de semaine ( jeudi ou vendredi).


Bold n'est pas fini, "Il a gardé de la fraîcheur"


Car bold Eagle n'est pas si ringard que ça. Il a montré en 2019 qu'il peut revenir. Il est même allé le prouver Outre-Atlantique, en octobre dernier.
 

Et depuis les premiers jours de 2020, il va bien.
Le génie de son entraîneur, Sébastien Guarato, tient peut-être au fait de lui avoir lâché la corde. Pas de pression et ces dernières semaines, Bold est resté au vert, dans l'Orne, pour se préparer chez lui au Grand Prix D'Amérique, sa course favorite.

 "Il a gardé de la fraîcheur. Il est resté à l'écart après son dernier râté, il y a quelques semaines. Et je crois que ça peut lui permettre de revenir plus fort. Une équipe d'Equidia l'a vu s'entraîner aujourd'hui et il est en pleine forme", se réjouit Pierre -Emmanuel Goetz, spécialiste du Trot sur la chaîne du Cheval. "Il n'a pas de pépin physique, tout va bien." 
Et à son grand âge, 9 ans, c'est important. 


Facebook- Les dernières images de Bold Eagle sur les réseaux sociaux, le 16 janvier dernier
 

 

"Bold c'est Usain Bolt"


S'il ne gagne pas, il fera probablement un podium. Beaucoup en sont persuadés. Ou préfèrent le croire, allez savoir. L'engouement autour de Bold Eagle est quelque part irrationnel. C'est une star .
"Un cheval de coeur pour les turfistes. Il a des fans, et ils sont encore très nombreux à le supporter un jour comme celui-là", explique Pierre-Emmanuel Goetz, d'Equidia.

Ce cheval, il ne faut jamais oublier qu'il a un mental de gagnant. Il sait pourquoi il est là. La vue du poteau d'arrivée le boost. Il est capable de taquiner les deux autres devant et de revenir les surprendre. Bold c'est Usain Bolt. On adore faire cette comparaison dans le monde des courses. (P.E Goetz, Equidia) 
 

Le Grand Prix d'Amérique 2020 aura lieu dimanche 26 janvier à l'hippodrome de Paris-Vincennes. Le départ sera donné à 16h.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus