Orne: Jérôme Nury (LR) se lance dans la bataille des législatives

Jérôme Nury, président des Républicains dans l'Orne
Jérôme Nury, président des Républicains dans l'Orne

Le président de Républicains dans l'Orne a annoncé ce mardi 9 mai qu'il se présentait aux prochaines élections législatives sur la 3e circonscription de l’Orne (Flers-Argentan).

Par CM

Il aura attendu avant de se décider. Pourtant investi dès le mois de janvier par son parti, le président des Républicains dans l'Orne indiquait début mars à Franck Besnier dans Dimanche en politique ne toujours pas avoir pris sa décision. C'est par un courrier distribué dans les boites aux lettres de ses administrés que Jérôme Nury officialise, au srlendemain du second tour de l'élection présidentielle, sa candidature aux prochaines élections législatives. "Mon engagement sans faille au service de tous, sans esprit partisan, ont conduit les uns et les autres à me pousser à relever ce challenge", indique le maire de Tinchebray et vice-président du Conseil départemental.

Jérôme Nury va donc retenter sa chance sur la troisième circonscription de l'Orne (Flers-Argentan), une circonscription dans  laquelle il avait été battu 5 ans ans plus tôt par le maire de Flers Yves Goasdoué.

 Le président des Républicains dans l'Orne justifie cette candidature "tardive" par les conséquences locales de sa potentielle élection. "Elle peut, si le résultat est favorable, impliquer des changements à la tête des différentes collectivités de proximité que je pilote". En effet, la récente loi sur le cumul des mandats interdit aux députés et sénateurs d'exercer une fonction exécutive. autrement dit, si Jérôme Nury était élu, il devrait démissionner du Conseil municipal de Tinchebray, de la présidence de l'intercommunalité Domfront-Tinchebray et de la vice-présidence du Département de l'Orne.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus