• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dieppe: le Pont Colbert inscrit aux monuments historiques

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Les amoureux du pont Colbert à Dieppe peuvent se réjouir. Le dernier pont tournant d'Europe ne sera pas détruit et remplacé par un ouvrage "banal". Nicole Klein, la préfète de Normandie, a signé l'arrêté d'inscription de l'ouvrage aux monuments historiques, avant son départ. 

Par DM avec Léa Pérou

Mobilisation des Dieppois

Devenu vétuste, le pont Colbert était menacé, à Dieppe, depuis plusieurs années. Les hypothèses étaient nombreuses. Fallait-il le démonter, le détruire, le rénover ou plus simplement le remplacer par un pont neuf ? Associations et politiques s'étaient mobilisés pour le conserver. Aujourd'hui, son avenir semble plus serein. 

Le document officiel reçu en mairie de Dieppe stipule notamment "que le pont Colbert présente au point de vue de
l’histoire et de l’art un intérêt suffisant pour en rendre désirable. Il est inscrit au titre des monuments historiques le pont Colbert avec sa machinerie, y compris le sol des parties de quai sur lequel il est situé, la cabine de manoeuvre et le bâtiment des machines". 

Un pont plus que centenaire

Le pont Colbert est contemporain de la tour Eiffel. L'idée de sa construction à Dieppe remonte à la IIIe république. A l'époque, Charles de Freycinet, Président du Conseil, veut stimuler le commerce du pays, développer les voies de communication et les ports nationaux. Il lance pour cela un programme de grands travaux.
Dès 1883, la construction d'un pont tournant est décidée pour relier le quartier du Pollet au centre de la ville. 
Selon le comité de sauvegarde du Pont Colbert, les travaux débutent en 1887 par le creusement des bassins de commerces. Assemblé en 4 mois, le pont dessiné par Paul Alexandre, a été mis en service le 1er Janvier 1889. Pourtant il faudra attendre 1925 pour qu'il soit inauguré et finalement baptisé de son nom actuel. 
Il connaît un funeste destin lors de la Seconde Guerre Mondiale. Détruit en 1944, il est reconstruit par la suite à l'identique.  

 

© Coutellerie Dieppoise
© Coutellerie Dieppoise

 

Un nouveau Couteau pour Dieppe : " Le pont Colbert "

Ce couteau pliant a été pensé et dessiné par Julia Colette-Fremond, fabriqué par François Queneuil et distribué par la coutellerie Dieppoise. Tout en métal comme le pont, ce petit couteau est aussi pliant. Sa lame pivote sur son axe et son manche évidé est à l'image du pont. 
Le pont Colbert, cher aux Dieppois, pourra  maintenant se loger dans leur poche.  

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus