• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Jean-Jacques Brument quitte la présidence de Dieppe-Maritime

Jean-Jacques Brument rendra son mandat à Madame la Préfète de Région, le 14 avril 2017. / © Twitter @dieppemaritime
Jean-Jacques Brument rendra son mandat à Madame la Préfète de Région, le 14 avril 2017. / © Twitter @dieppemaritime

Jean-Jacques Brument, le Président de Dieppe-Maritime a annoncé jeudi 30 mars 2017 à l’ensemble des élus de l’Agglo sa décision de quitter ses fonctions à l’issue du processus de rassemblement qu’il a amorcé avec la Conférence des Maires.

Par Mathilde Riou

Jean-Jacques Brument rendra son mandat à Madame la Préfète de Région, le 14 avril 2017. Ce retrait, une fois officiel, entrainera de facto, le renouvellement de l’ensemble du Bureau communautaire.

Jean-Jacques Brument déclare :

Le 15 avril 2014, j’ai été élu Président de la Communauté d’Agglomération Dieppe-Maritime par la majorité des élus du territoire.
Durant ces trois ans, je n’ai cessé d’alerter sur la situation financière de notre collectivité caractérisée par des baisses drastiques de nos recettes.
J’ai appelé de mes voeux des mutualisations et des transferts de compétence de la Ville-centre vers l’Agglo et, à deux reprises au moins, j’ai invité le Maire de Dieppe et ses représentants à intégrer notre gouvernance en dépassant les clivages et les postures. En vain.
Déterminé à ne pas aggraver la pression fiscale sur les ménages de l’Agglo, j’ai fait le choix de ne pas proposer d’augmentation d’impôts. Je suis heureux, malgré les circonstances difficiles, d’avoir conduit les travaux d’envergure de réhabilitation du conservatoire Camille Saint-Saëns, d’avoir redonné vie à l’ex-site Regma d’Arques la Bataille en faisant émerger le Pôle DMI et d’avoir, avec l’acquisition des anciens locaux de la Chambre de commerce, engagé le regroupement nécessaire des services de Dieppe-Maritime en un même lieu. Enfin, je suis fier, en élu responsable, d’avoir fait aboutir le délicat dossier de l’harmonisation du prix de l’eau, qui a rétabli l’indispensable équité entre nos concitoyens et qui permettra la réalisation de 30 millions d’euros de travaux sur les réseaux d’ici 2020.
Lors du dernier Conseil communautaire les orientations budgétaires n’ont pas été adoptées, révélant la situation dans laquelle notre Communauté se trouvait.
Sous mon impulsion, la Conférence des Maires de l’Agglo a proposé de recomposer la gouvernance et d’y intégrer les exécutifs de chaque commune. Je me réjouis que cette solution soit aujourd’hui plébiscitée. J’estime qu’elle constitue la meilleure manière d’extraire notre Agglo d’une division en deux camps et du rapport de force stérile avec la Ville-centre.
Ces jours derniers, à l’initiative de la Conférence des Maires, j’ai réuni une commission de 8 Maires qui a posé les grands principes d’un pacte territorial et de gouvernance qui définit les actions prioritaires à engager, ouvre la voie à des transferts de compétences, des mutualisations de moyens et surtout la mise en place d’un pacte financier et fiscal. Cet accord qui sera soumis à la Conférence des Maires stipule notamment que la Présidence de Dieppe-Maritime ne sera pas revendiquée par Dieppe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : les préfectures tentent de se préparer

Les + Lus