Vol MH370 : pour le mari de la victime dieppoise, "Un seul débris retrouvé au bout de 18 mois, c'est très suspicieux",

Deux années. C'est une attente insupportable pour les familles des 239 passagers du vol de Malaysia Airlines qui avait décollé le 8 mars 2014. Laurence Wattrelos, une dieppoise de 51 ans  est portée disparue, tout comme deux de ses enfants



Ce mardi 8 mars, Ghyslain Wattrelos, le mari de Laurence, père de deux adolescents Ambre et Hadrien a adressé un message à ses proches portés disparus. Il témoigne aussi de son engagement à ne pas laisser l'oubli faire son oeuvre dans la catastrophe du 8 mars 2014.


Ce mardi 8 mars, les familles des 239 passagers et membres d'équipage ont pu lire les trois pages d'un rapport intermédiaire malaisien sur la disparition du vol Kuala-Lumpur-Pékin. Il constate que l'avion n'a toujours pas été localisé et décrit les 8 points sur lesquels porte l'enquête. Un peu court pour les familles de ces disparus âgés de 2 à 79 ans....

Ghyslain Wattrelos s'est exprimé sur France Info ce 8 mars. Il veille sur son fils, qui n'était pas à bord. Il a aussi mis entre parenthèses sa carrière d'ingénieur pour chercher avec des spécialistes les informations sur l'avion disparu. L'espace aérien de cette partie du monde est l'un des plus surveillés par les contrôles civils et militaires.

Seule certitude : l'unique débris, un flaperon retrouvé à l'Ile de la Réunion a été identifié comme une pièce du Boeing 777 par des experts français de  la Direction générale de l'armement. 

L'interview de Ghyslain Wattrelos sur France Info le 8 mars 2016