Cet article date de plus de 5 ans

Braquage d’un supermarché à Fécamp : un des malfaiteurs toujours en fuite

Deux des trois braqueurs qui ont séquestré des salariés du Carrefour Market de Fécamp vendredi 9 janvier, ont été interpellés. Le dernier a pris la fuite au Havre, après une course poursuite avec les policiers. 
Archives. Carrefour Market à Fécamp
Archives. Carrefour Market à Fécamp © Google Maps

Séquestrés dans la salle du coffre

Il est 19 h50, vendredi 9 janvier,  lorsque les premiers policiers de Fécamp, alertés par des salariés du Carrefour Market, arrivent route de Ganzeville à Fécamp . Ces derniers ont été séquestrés dans la salle du coffre par 3 individus qui ont dérobé le contenu de celui-ci  avant de prendre la fuite à bord d’une Wolkswagen Golf.
Sur place, les policiers trouvent facilement la clé de la salle du coffre et libèrent les 4 salariés. Ces derniers racontent alors les faits :  3 hommes masqués et gantés se sont introduits dans le grand magasin, les ont menacés, bousculés, questionnés, avant d’aller se servir dans le coffre fort et de les enfermer pour protéger leur fuite. Choqués mais pas  blessés, les salariés refusent d’être hospitalisés.

Plan de recherche déclenché

Rapidement les forces de police se mobilisent en nombre pour retrouver les individus. Le véhicule recherché est d’abord repéré par une voiture de police à Fécamp puis par une autre à Saint-Léonard. Les voleurs se dirigent  à vive allure en direction du Havre. Les policiers sont à leurs trousses mais sont distancés sur le CD 925. 

Un dispositif policier en attente au Havre

20 heures. Des policiers de la Brigade Anti Criminalité (BAC) du Havre repèrent la Golf et se lancent à leur tour à la poursuite de celle-ci. L’étau se resserre sur les malfaiteurs qui décident alors d’abandonner leur véhicule et le butin quelques minutes plus tard. Ils poursuivent leur fuite à pied.

L’un des individus, âgé de 25 ans, se réfugie dans un pavillon où il est interpellé par la compagnie départementale d’intervention.
Le second individu est interpellé quelques instants plus tard après avoir escaladé la clôture du collège Pablo Picasso à Harfleur.
Les recherches pour retrouver le 3ème homme sont restées vaines et ce, malgré la présence de l’hélicoptère Dragon 76 qui a survolé la zone.

La police judiciaire est chargée l’enquête.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité violence