• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le mondial de foot féminin fera étape au Havre en 2019

© France 3
© France 3

Le Havre fait partie des neuf villes retenues par la Fédération française de football et la FIFA. Des travaux d'aménagement, notamment dans l'éclairage, seront à réaliser dans les deux ans

Par Richard Plumet (avec AFP)

Une bonne nouvelle pour Le Havre

Grenoble, Lyon, Montpellier, Nice, Paris (Parc des Princes), Reims, Rennes et Valenciennes et… Le Havre sont les neuf villes hôtes retenues pour le Mondial-2019 féminin organisé en France, ont indiqué  hier (mercredi 14 juin 2017) la Fédération française de football et la Fifa.

Sur les onze villes qui se sont portées candidates, Auxerre et Nancy ont été écartées. "Le choix n'a pas été facile, tous les dossiers présentés par les villes candidates étaient de grande qualité", a déclaré le président de la "3F" Noël Le Graët dans un communiqué conjoint avec la Fifa.

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine  de Julie Postollec et Marie Saint-Jours (montage : Alexis Delalaye)


Eclairage à refaire pour les caméras des télés

C'est au stade Océane, équipement moderne et récent de plus de 25.000 places assises inauguré il y a cinq ans (en 2012), que ces matches du Mondial féminin auront lieu. Mais il faudra d'ici là que les équipements soient mis aux normes de la FIFA, ce qui n'est actuellement pas le cas. Il s'agit notamment de changer l'éclairage de la pelouse afin de le rendre plus lumineux et permettre ainsi aux caméras de tv de dernière génération de faire des captations (et donc des retransmissions) en haute définition (voire même en UHD 4K).

Un coût pour les contribuables ?

Le système actuel d'éclairage, pourtant installé récemment, va donc devoir être démonté et changé pour une nouvelle installation aux normes FIFA, garantissant aux télévisions du monde entier la prise de vue en HD avec une profondeur de champ optimale. Par ailleurs les nouveaux projecteurs, en plus de leur puissance lumineuse, devront diffuser un éclairage uniforme sans créer d'ombres portées sur la pelouse où évoluent les joueurs...

Dans un article intitulé "Les ampoules du stade déjà claquées"  publié le 24 février 2017 dans les colonnes du quotidien régional Paris-Normandie-Le Havre, notre confrère Rodolphe Baron révélait que le coût de l'installation du nouvel éclairage (par diodes LED) du stade Océane du Havre est estimé à plus d'un million d'euros.

C'est la communauté de communes de  l'agglomération havraise (la CODAH), propriétaire du stade qui va devoir financer ces travaux (et donc les contribuables de plusieurs communes) avant 2019. Un investissement qui permettra, en attendant, le Mondial de 2019, d'être en capacité d'accueillir des matches de niveau international, tant en foot qu'en rugby…

© France 3
© France 3


"Le football féminin est en plein essor"

Selon Noël Le Graët, le président de la "3F", "Cet événement mobilisera nos villes, nos régions, les clubs amateurs, les clubs professionnels et le public français. Le football féminin est en plein essor, notamment en France". "Ce sera une réussite sportive et populaire, j'en suis persuadé", a-t-il ajouté.

"La France a un grand savoir-faire en matière d'organisation de compétitions internationales et je suis ravi que notre compétition phare de football féminin en bénéficie", a déclaré le président de la Fifa Gianni Infantino, cité dans le même texte.

Le match d'ouverture et la finale du tournoi seront disputés dans le Parc OL de Lyon. Un choix qui n'est pas anodin puisque c'est dans le sillage des résultats de la section dames de l'OL, quadruple championne d'Europe en 2011, 2012, 2016 et 2017, que le football féminin s'est développé dans l'Hexagone.

L'équipe de France, 3e au classement Fifa, aura l'ambition de remporter son premier titre mondial, après une frustrante élimination en quarts en 2015, et une 4e place en 2011.

A court terme, les Bleues seront en lice à l'Euro-2017 aux Pays-Bas (16 juillet-6 août).

A lire aussi

Sur le même sujet

Leprévost et Staut/ parcours à Rotterdam le 23/08/2019- Images FEI

Les + Lus