Un professeur du Havre répond à Nadine Morano sur ses propos sur la "race blanche"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Riou

Un professeur du Havre a écrit une lettre ouverte sur sa page Facebook en réaction aux propos de Nadine Morano sur la notion de "race blanche" spécifique à la France.

Depuis son passage à l’émission on n’est pas couché sur France 2 samedi 26 septembre, les propos de Nadine Morano ne cessent de faire réagir notamment sur les réseaux sociaux. Nicolas Huguenin, un professeur de la cité scolaire Schuman-Perret du Havre a répondu à l’ancienne Ministre délégué chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle. Une publication partagée plus de 79.000 fois sur le réseau social.

Interrogée par les chroniqueurs de Laurent Ruquier, Yann Moix et Léa Salamé Nadine Morano a déclaré

 Nous sommes un pays Judéo-Chrétien de race blanche. Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane, car dans ce cas ce ne serait plus la France. J’ai envie que la France reste la France. 


Se revendiquant gaulliste, la députée européenne persiste et confirme ses propos sur sa page Facebook.

Dans sa lettre ouverte, le professeur du Havre rejoint la majorité des intellectuels et écrit

Vous parlez de « race blanche » et de religion, en associant l'une et l'autre. Passons sur le fait que la « race blanche » n'existe pas, et que plus personne n'en parle depuis que les derniers théoriciens nationaux-socialistes ont été pendus à Nuremberg. Mais associer une religion à une couleur de peau, là, il fallait le faire ! Les Albanais sont blancs et musulmans. Desmond Tutu est noir et chrétien. Le pays musulman le plus peuplé du monde est l'Indonésie, habitée par... des jaunes. Ah, c’est compliqué, hein ! D'ailleurs, si on ne peut pas changer de couleur de peau, à part Mickael Jackson, on peut toujours sans modifier son teint abandonner une religion ou en changer. Tenez, moi j'ai renoncé à la mienne et je ne suis pas devenu transparent pour autant – sauf quand j'essaie de draguer un grand brun aux yeux bleus dans un bar gay, mais ceci est une autre histoire. Et, au passage, en affirmant que la France est « de race blanche », vous laissez entendre que la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion et Mayotte, ce n'est pas la France. C'est bien les patriotes en peau de lapin d'extrême-droite, ça ! Ça nous rebat les oreilles avec la France, mais ça raye de la carte cinq départements d'un coup.


>> Cliquez ici pour lire l'intégralité de la publication de ce professeur

Sur Twitter, les réactions se multiplient également avec le mot-clé #RaceBlanche