Quel avenir pour le bac de Seine à Quillebeuf, près du Havre ?

Les conseils départementaux de la Seine-Maritime et de l'Eure qui financent les bacs de Seine veulent faire des économies. Jugé trop coûteux par la nouvelle majorité, la gratuité du bac de Quillebeuf est remise en cause. L'idée ne réjouit pas les 1600 usagers quotidiens. 

Actuellement, le département de l'Eure finance un peu plus du 1/3 du coût global du bac de Seine à Quillebeuf. Le reste est à la charge du département de la Seine-Maritime.

Nouvelle répartition des charges ou retour à un péage ? 

Le conseil départemental 76, très endetté et donc en quête d'économie, remet en cause cette répartition et demande la participation des acteurs locaux, communauté de communes, employeurs.  
De son côté, le département de l'Eure envisage plutôt le retour d'un péage. Cette proposition fait grincer des dents chez les utilisateurs du bac. 
Du côté des commerçants, on craint qu'une baisse d'activité du bac, soit fatale. 

VIDEO : le reportage de  Karima Saïdi et Hervé Guiraudou
  • Jean-Pierre Lucas, directeur Général Adjoint Pôle Aménagement et Mobilités, département de Seine-Maritime
  • Christian Levesque, président du Comité de Défense du Bac
  • Yvan Dulois, buraliste
  • Alain Tessier, maire de Quillebeuf-sur-Seine
Les conseils départementaux de la Seine-Maritime et de l'Eure qui financent les bacs de Seine veulent faire des économies. Jugé trop coûteux par la nouvelle majorité, la gratuité du bac de Quillebeuf est remise en cause. L'idée ne réjouit pas les 1600 usagers quotidiens.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité