• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Sauvetages en mer : augmentation du nombre d'opérations en 2018

Archives, hélicoptère Caïman de la Marine nationale / © CC Sirpa Marine
Archives, hélicoptère Caïman de la Marine nationale / © CC Sirpa Marine

L'année a été marquée par une nette recrudescence des opérations menées afin de porter assistance à des marins et à des baigneurs. Le bilan souligne combien la mer nécessite de vigilance : 1456 interventions, 3753 personnes secourues (+16 %), 31 décès et disparitions.

Par Pierre-Marie Puaud

La préfecture évoque "une augmentation sensible" du nombre d'opérations. L'activité du CROSS Jobourg qui coordonne les secours sur tout le littoral normand a par exemple progressé de 10 %. Le préfet maritime déplore "des lacune en terme d'applicationdes règles élémentaires de sécurité : matériel insuffisant, excès de confiance des plaisanciers, absence de moyens de communication". "Les fausses alertes et les mauvais signalements" sont aussi en hausse. Le CROSS Jobourg en a par exemple dénombré 128 en 2018.
 
 

99 opérations pour l'hélicoptère Caïman de la Marine Nationale


La moitié des 778 opérations de recherche et de sauvetage effectuées en 2018 entre le Mont Saint-Michel et la frontière belge concernait des plaisanciers. La pêche n'a représenté que 22 % des interventions. La préfecture maritime observe avec satisfaction que "les pêcheurs et les pratiquants de loisirs nautiques ont tendance à suivre davantage des les recommandations de prudence en cas de mauvaises conditions météorologiques".
 


Le nombre d'interventions liées aux "isolements par la marée" a fortement baissé de 34 % l'année dernière. La campagne de prévention bilangue menée durant l'été a peut-être porté ses fruits. Les opérations liées à la plongée sous-marine ont aussi été moins nombreuses.
 


Bien souvent, l'hélicoptère reste le recours le plus efficace. Le Caïman de la Marine Nationale basé à Maupertus près de Cherbourg a ainsi effectué 99 missions, permettant le sauvetage de 37 personnes. La préfecture maritime fait aussi appel aux appareils de la sécurité civile. Le Dragon 50 basé a Granville a totalisé une trentaine d'heures de vol sur le domaine maritime et 30 personnes secourues.


Reportage, à bord du Caïman de la Marine :
 



 

Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus