• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

30 heures après le début du sinistre, les pompiers combattent toujours le feu dans l'ancienne sucrerie de Nointot (Seine-Maritime)

Archive / © Gwennaëlle Bron
Archive / © Gwennaëlle Bron

Ce lundi matin, une cinquantaine de pompiers participait encore à l'extinction du feu. Dans la nuit de dimanche à lundi, d'importantes quantités de sable ont été déversées pour étouffer les flammes.

Par Marc Moiroud-Musillo

Le sinistre est circonscrit depuis dimanche midi, mais des flammes sont toujours visibles. D'importants quantités de pneus usagés sont stockées à l'extérieur de l'ancienne sucrerie de Nointot, près de Bolbec (Seine-Maritime) sur une surface de 2000 mètres carrés et pour un volume de 2800 mètres cubes.

Afin de parfaire l'extinction, en accord avec le maire et l'exploitant des lieux, des engins de terrassement lourds ont été utilisés pour recouvrir le stock de pneus de sable afin d'étouffer le feu.

L'ancienne sucrerie brûle aussi


Dans le bâtiment subsistent des foyers résiduels. La construction endommagée par le feu est instable, ce qui rend leur extinction difficile.

Deux engins de lutte contre l'incendie, quatre engins de soutien et de commandement sont toujours mobilisés. En tout une cinquantaine de pompiers de Seine-Maritime est sur le pont jusqu'à l'extinction totale de l'incendie.



A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus