• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

40 ans après la marée noire de l'Amoco Cadiz, retour sur l'invention d'un Normand

© INA et France 3 Normandie
© INA et France 3 Normandie

Pour sauver les oiseaux mazoutés, un biologiste de Seine-Maritime, Jean-Pierre Jacques, a mis au point une "machine à laver"

Par Richard Plumet

Situé au centre du département de la Seine-Maritime, à deux pas d'Yvetot, la commune d'Allouville-Bellefosse est connue pour ses deux chênes. Un chêne millénaire doté de deux chapelles et le "C.H.E.N.E." où sont hébergés et soignés toutes sortes d'animaux en danger comme des bébés phoques.

Le CHENE, le Centre d'Hébergement et d'Etude de la Nature, est également connu internationalement pour son travail de sauvetage des oiseaux lors des marées noires puisque son fondateur, le biologiste Jean-Pierre Jacques, dès la marée noire provoquée par le naufrage du pétrolier l'Amoco Cadiz en 1978, a été préoccupé par le sort des milliers d'oiseaux englués dans le pétrole et promis à une mort rapide.

C'est ainsi que le Normand a inventé, afin de pouvoir sauver le plus grand nombre possible d'animaux, une "machine à laver les oiseaux mazoutés".  Un système qui s'est perfectionné au fil des ans (et des marées noires) avec différents paniers et des shampoings adaptés.

40 ans après, le CHENE a encore un équipement en état de marche, notamment pour prendre en charge les oiseaux victimes de dégazages de pétroliers.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Ludivine Aurelle et Olivier Flavien   (montage : Carole Lebret)
40 ans après la marée noire de l'Amoco Cadiz, retour sur l'invention d'un Normand : une machine à laver les oiseaux mazoutés

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus