Athlétisme : Léonie Cambours, la pépite du stade sottevillais

Léonie Cambours, 20 ans, heptathlonienne et triple championne de France espoir d'athlétisme ! Un titre à rallonge pour une toute jeune fille qui est appelée à une longue et belle carrière de sportive de haut niveau.

Léonie Cambours, l'étoile montante de l'heptathlon
Léonie Cambours, l'étoile montante de l'heptathlon © P. Cornily
Léonie Cambours a connu une ascension fulgurante, devenant en quelques années une référence fraçaise des épreuves combinées.
En seulement trois ans, cette jeune spécialiste de saut en hauteur a élargi sa palette d'athlète pour améliorer ses performances, portée par l'exigence de son entraineur.

Elle s'est forgée un caractère, un mental à toute épreuve, si bien qu'elle est maintenant capable de s'accomplir

Wilfrid Boulineau, responsable du Centre national d'entrainement d'athlétisme

Léonie Cambours, heptathlète à la Sottevillaise ©France 3 Normandie

La pépite normande affole désormais les compteurs de la discipline, en alignant trois titres de championne de France en une seule saison.
"Elle a réalisé une chose qui ne s'est jamais faite en athlétisme, en tout cas au niveau national, remporter trois titres de championne de France sur une même saison en épreuves combinées en saut en hauteur et en saut en longueur" poursuit Wilfrid Boulineau.


Les sept épreuves de l'heptathlon féminin

Explosivité, vitesse, détente et endurance..quatre qualités indispensables pour dominer les sept épreuves de l'heptathlon.
Des épreuves qui se jouent sur deux jours pour l'heptathlon féminin.
1er jour : 
-100 mètres haies
-saut hauteur
-lancer de poids
-200 mètres
2ème jour :
-saut en longueu-lancer de javelot
-800 mètres
 

Il y a beaucoup de points similaires qu'on retrouve sur le javelot et le saut en hauteur, des points sur les haies qu'on retrouve à la hauteur. Il y a des points communs entre les épreuves qu'on essaie de simplifier au maximum pour que ça revienne rapidement

Léonie Cambours, triple championne de France d'heptathlon

Polyvalente, Léonie a tout de même son talon d'Achille : le lancer de poids ou de javelot, avec une importante marge de progression.
"Avant j'étais tellement faible sur les lancers que ça faisait une trop grandfe différence avec mes sauts pour qu'ils soient vraiment un point fort. Aujourd'hui, même si ça ne s'est pas encore vu en compétition, mes lancers commencent à rehausser le niveau" poursuit la jeune championne.

Un destin olympique

Léonie Cambours rêve de connaitre un destin olympique, dans les pas du vice champion olympique Kevin Mayer.
"Kevin Mayer est une référence dans les épreuves combinées, c'est le roi du décathlon chez les hommes, en plus il est français !" continue Léonie Cambours

Actuellement dans le top 8 mondial, le jeune femme est en passe de devenir la numéro 1 en France
La concurrence est prévenue, Léonie Cambours veut aller haut et loin, un envol en direction de Paris et des Jeux Olympiques de 2024.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport athlétisme championnats de france d'athlétisme