Barentin. La ministre Jacqueline Gourault annonce une aide de 3 milliards pour les petites communes

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la ruralité, se sont déplacés à Barentin jeudi 1er octobre. Ils lancent le programme national Petites villes de demain.

La ministre de la cohésion et territoire et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, lors de sa visite à Angoulême le 4 septembre 2020.
La ministre de la cohésion et territoire et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, lors de sa visite à Angoulême le 4 septembre 2020. © CHARENTE LIBRE -Renaud JOUBERT
La ministre de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault, lance jeudi 1er octobre, à Barentin (Seine-Maritime), le programme "Petites villes de demain", doté de trois milliards d'euros sur six ans pour les projets de revitalisation d'un millier de localités de moins de 20 000 habitants. 

"Il s'agit de donner à ces communes (...) de nouveaux outils mobilisables ainsi que des financements suffisants pour élaborer et mettre en oeuvre leur projet de revitalisation", a indiqué dans un communiqué l'Association des petites villes de France (APVF), présidée par le maire de Barentin, Christophe Bouillon.
 

Soutien aux élus

Selon l'entourage de Jacqueline Gourault, le programme consiste à aider les élus pendant le mandat de six ans qu'ils viennent de commencer dans des secteurs aussi différents que la rénovation urbaine, la réhabilitation de friches industrielles ou des réaménagement urbains.   
  "Pour sélectionner ces 1.000 communes, afin de tenir compte des dynamiques territoriales et des actions déjà en cours, nous avons confié aux préfets le soin de définir la méthode la plus appropriée", explique-t-on au ministère de la Cohésion des territoires.

Le programme est doté de 3 milliards d'euros sur six ans, mais les villes concernées peuvent aussi bénéficier des fonds du plan de relance du gouvernement de 100 milliards d'euros, ce qui pourrait y ajouter "quelques centaines de millions supplémentaires", indique l'entourage de la ministre.
    

Défrichage de friche

C'est le cas de Barentin, ville de 12.000 habitants située en Seine-Maritime, qui souhaite revitaliser une ancienne friche industrielle de 17 hectares avec le soutien du plan de relance, qui dispose d'une enveloppe de 300 millions d'euros pour ce genre de projet.  

"Il s'agit du plus gros chantier du mandat de M. Bouillon qui veut en faire un espace vert et rénover une partie du bâti industriel pour en faire un lieu de vie", souligne l'entourage de la ministre, qui sera accompagnée du secrétaire d'Etat à la Ruralité, Joël Giraud. 

Ce programme est lancé trois ans après "Action coeur de ville", destiné aux villesde plus de 20.000 habitants et doté de 5 milliards d'euros sur cinq ans pour revitaliser
le centre de ces localités. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique ruralité société finances économie