Les recherches n'ont finalement rien donné après l'éboulement de falaise à Saint-Martin-aux-Buneaux (76)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurélien Deligne avec AFP
durée de la vidéo: 01 min 19
Saint-Martin-aux-Buneaux (76) : éboulement de falaise

Après avoir suspecté la présence de personnes sous les amas de roches, les services de secours n'ont pas trouvé de victime jeudi 25 août. Les recherches ont été arrêtées.

VIDEO : un reportage de Grégory Archiapati et de Jérôme Bègue avec l'interview d'un témoin et de Michel Viard, maire de Saint-Martin aux Buneaux.

Vers 14h une partie de la falaise (environ 50.000 mètres cubes sur 100 mètres de longeur) s'est effondrée à Saint-Martin-aux Buneaux entre Fécamp et Saint-Valery-en-Caux. Plusieurs équipes de secours ont été mobilisées sur place dont une pour le déblaiement et une autre cynophile arrivée du Calvados.

Ils suspectaient la présence de personnes sous la roche. Selon le service d'incendie et de secours (Sdis) de Seine-Maritime, ces suspicions provenaient de témoignages de passants qui auraient vu des personnes sur les lieux où s'est produit l'éboulement. Mais les recherches n'ont finalement rien donné.

Elles ont donc "été interrompues vers 18h30, après décision du maire de la commune", a déclaré à la presse le capitaine Eric Tirelle, porte-parole du Comité opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime.


On ne peut être sûr à 100% de l'absence de victimes

Les deux chiens spécialisés dans les séismes, qui ont participé aux recherches, "n'ont remarqué aucun point chaud", a indiqué Eric Tirelle, qui a reconnu qu'on ne pouvait être sûr à 100% de l'absence de personnes sous les rochers.

De son côté, la gendarmerie a entrepris de vérifier chaque voiture stationnée dans les environs pour s'assurer que son propriétaire était bien présent sur les
lieux. "Cet effondrement est un phénomène naturel, connu dans notre région, il n'a rien d'exceptionnel", a observé Eric Tirelle. Le plus souvent, ces effondrements ne font pas de victimes, mais en août 2015, sur la plage de Varengeville-sur-mer, un pêcheur octogénaire avait été tué.

La préfecture appelle à la prudence

Une enquête de gendarmerie est en cours, tandis qu'un périmètre de sécurité a été mis en place autour.

Dans un communiqué, la préfecture appelle "les Seinomarins et les touristes à la plus grande prudence". "Compte-tenu des conditions météorologiques actuelles qui fragilisent les falaises, il est vivement déconseillé de se promener en pied de falaises et impératif, dans tous les cas, de respecter les interdictions municipales en vigueur", précise-t-elle.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.