Dieppe : la foire aux harengs dans la tourmente des gilets jaunes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet .

Maintenue le weekend des 17 et 18 novembre 2018, la  49e édition de la foire aux harengs et à la coquille Saint-Jacques risque, malgré les efforts des élus PCF de Dieppe et du Tréport, d'être pénalisée par les blocages organisés autour de Dieppe mais aussi sur les routes qui y mènent. 
 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Elle attire chaque année des dizaines de milliers de visiteurs : la foire aux harengs est un événement majeur de la vie de Dieppe. C'est à la fois une fête foraine, une foire à tout, un marché aux poissons et une dégustation géante de harengs grillés et de brochettes de Saint-Jacques.

Une fête populaire qui a aussi un impact majeur sur l'économie de Dieppe et de sa région. Juste avant l'hiver, la foire dope les recettes des commerçants et des restaurateurs mais aussi (et surtout) celles des pêcheurs. Alors la menace de blocages des routes autour de Dieppe par les "gilets jaunes" a tout de suite inquiété la municipalité de Dieppe, qui, n'ayant pas voulu décaler les dates de la foire, a été obligée de composer. D'abord en annonçant que la foire aux harengs 2018 est maintenue et qu'elle aura bien lieu. Deuxièmement en prenant contact avec les organisateurs locaux des blocages pour expliquer qu'il n'était pas question de s'attaquer aux pêcheurs, eux aussi victimes de la hausse du prix du gasoil en empêchant les accès à Dieppe. D'où l'idée de barrages "filtrants" aux trois ronds-points situés près des hypermarchés dieppois.
Dieppe : la foire aux harengs dans la tourmente des gilets jaunes
VIDEO : le reportage de Sylvie Callier (extrait du JT de France 3 Normandie présenté par Emilie Leconte)

Troisièmement en organisant un grand rassemblement le vendredi 16 novembre, la veille du mouvement des "gilets jaunes" à 18h devant l'hôtel de ville de Dieppe pour exprimer une colère face à la hausse des prix :

Hausse des prix du carburant, du gaz, de la CSG, baisse des aides au logement (APL) et du pouvoir d’achat... Un rassemblement est organisé ce vendredi 16 novembre à 18 heures sur le parvis de l’hôtel de ville pour exprimer la colère sans pénaliser la foire aux harengs.


VIDEOS :  extraits des JT de France 3 Normandie en direct de Dieppe le vendredi 16 novembre à 19h, et le samedi 17, à midi et 19h 
 

durée de la vidéo : 01min 41
durée de la vidéo: 07 min 04
durée de la vidéo: 07 min 28
 
 

"Pas une fête de nantis"

Pour Nicolas Langlois, le maire (PCF) de Dieppe il s'agit d'essayer de convaincre et d'amadouer les "gilets jaunes" dieppois :

On fait ça la veille du 17 novembre. Je sais que ça fait débat. Le rassemblement du 16 ne vise pas à être en opposition à celui du samedi. Il vise à avoir une grande Foire aux harengs et à la coquille Saint-Jacques, qui est ici, à Dieppe, un grand moment de fête populaire. Tous ceux qui viennent le temps d’un week-end ne sont pas de grands privilégiés. Ils sont, comme les pêcheurs, fortement pénalisés par la hausse des prix, de la vie chère. Le rassemblement du 16 vise à inscrire ce mouvement de contestation contre la vie chère plus largement et dans la durée. Il vise à permettre aux habitants du territoire d’être unis et de ne pas s’opposer.


Ce rassemblement du vendredi 16 a été annoncé il y a plusieurs jours au niveau national par Sébastien Jumel, le député PCF de Seine-Maritime (et ancien maire de Dieppe) :
Reste à savoir si, parmi les mécontents qui font partie des "gilets jaunes" dieppois, tous suivront les consignes des organisateurs. Certains ayant déjà exprimé leur rejet des "politiques" et ...des journalistes.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité