Homicide dans un appartement du centre-ville de Dieppe, trois suspects arrêtés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
© France 3

La carte bancaire de la victime a été retrouvée sur l’une des trois personnes interpellées par les enquêteurs

Les faits remontent à vendredi dernier (25 mai 2018) quand, vers 17h, le père d’un habitant d’un logement situé rue de l’Epée fait ce qu’on appelle une macabre découverte : son fils est au sol, inanimé, le visage tuméfié, des traces de coups sur le corps. 
La police est immédiatement appelée et le décès constaté.
Une  enquête, confiée à la Sûreté départementale, débute et permet d’établir que la victime était connue pour sa grande consommation d’alcool…

Le point ce lundi soir

VIDEO : l'enquête sur place de la rédaction de France 3 Normandie avec le reportage de  Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau (montage : Stéphanie Letournel).

Une information judiciaire a été ouverte par le pôle criminel de Rouen. Le principal  suspect a été mis en examen pour meurtre sur personne vulnérable. Les deux autres pour non-assistance à personne en péril.

Homicide à Dieppe


Avec un  ami à l’épicerie

Le matin même de sa mort, à 10h du matin, il est allé acheter une bouteille dans une épicerie du quartier. Il n’était pas seul : un homme l’accompagnait. Et ce que les enquêteurs apprennent, c’est que le même homme est revenu un peu plus tard dans la journée pour, encore une fois, acheter une bouteille, et, détail important, il a voulu payer avec la carte bancaire du mort…

De retour sur les lieux du crime ?

Et c’est cet homme, qui vers 19h15, alors que les experts de la police scientifique de l’identité judiciaire effectuent des relevés de traces et d’indices, et que les policiers sont encore devant le domicile de la victime, qui passe dans la rue. Reconnu par les enquêteurs (qui disposaient de sa description), il est interpellé et placé en garde à vue (après dégrisement vu son état d’ivresse).
Il s’agit d’un sans-domicile-fixe dieppois âgé de 38 ans. Il est le suspect principal.


La carte bancaire du mort

Un peu plus tard dans la soirée, la suite de l’affaire se situe dans un autre quartier de Dieppe : rue des Jardins ouvriers, entre le bassin de Paris et l’usine Alpine.
A 20h30, un appel au 17 signale l’incendie (volontaire) d’un transformateur. Un équipage de la BAC (Brigade anti criminalité) est envoyé sur place et prend contact avec l’auteur de l’appel qui désigne deux individus comme étant ceux qui ont mis le feu.

Les deux suspects, deux SDF âgés de 36 et 41 ans, sont contrôlés par les policiers. Et lors de la fouille, la carte bancaire et les papiers de la victime de l’homicide de la rue de l’Epée sont retrouvés sur l’un des deux hommes. 

En détention provisoire

Interpellés, ils sont ensuite placés en garde à vue pour  "dégradations volontaires par incendie". Celui trouvé porteur de la carte bancaire se voyant ajouter le motif d'homicide à sa garde à vue.

Après l'ouverture d'une information judiciaire, les trois suspects ont été placés en détention provisoire : deux à la maison d'arrêt de Rouen, le troisième à celle d'Evreux.
Ce lundi matin l'enquête était toujours en cours.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.