Liaisons transmanche suspendues entre Dieppe et Newhaven

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
© France 3 Normandie

Une panne sur une rampe dans le port de Newhaven a contraint la compagnie DFDS à suspendre les traversées des ferries
 

L'information n'était pas (encore) relayée ce lundi (9 juillet 2018) à 18h sur le site de la compagnie DFDS qui exploite la ligne de bateaux entre Dieppe et Newhaven : une défaillance technique sur une passerelle permettant d'embarquer (et de débarquer) les véhicules à bord des bateaux rend impossibles les escales dans le port anglais.
L'incident remonte à hier soir (dimanche 8 juillet) alors qu'un ferry, parti de Dieppe  était déjà en route pour le port anglais. Sans possibilité de faire escale dans un autre port, le bateau, relate le quotidien régional Paris-Normandie, a été obligé de faire demi-tour et de revenir à son point de départ.

Un retour à Dieppe en milieu de soirée qui a été plus ou bien (voire mal) vécu par plusieurs centaines de passagers. DFDS, qui exploite d'autres lignes transmanche au départ des ports de Dunkerque et Calais a organisé, par  autocars, le transfert des passagers piétons bloqués à Dieppe vers ces autres liaisons maritimes avec l'Angleterre.

Des travaux de réparations sont prévus sur la rampe défectueuse et un retour à la normale est espéré au plus tôt demain  mardi dans l'après-midi.
Plus d'infos à venir
   

Anger as cross-Channel ferry forced to abort journey

Hundreds of passengers faced a nightmare sea journey yesterday (Sunday, July 8) when the Dieppe-Newhaven ferry had to abort its crossing more than three-quarters of the way across the Channel. It was forced to turn round in Seaford Bay and make it way back to the French port - a journey lasting more than seven hours in the heat.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.