Dans le Pays de Caux, des éoliennes payées grâce au financement participatif

Un promoteur de parc éolien développe un système du financement participatif pour séduire les populations. Exemple dans le Pays de Caux. 

Quatre éoliennes seront implantées entre Calleville-les-deux-Eglises et Tôtes (Seine-Maritime)
Quatre éoliennes seront implantées entre Calleville-les-deux-Eglises et Tôtes (Seine-Maritime) © France 3 Normandie
Souvent, les projets éoliens sont difficiles à mettre en place pour les promoteurs. Ceux-ci sont confrontés au vent de la contestation des riverains. Alors, une idée a émergé : celle du financement participatif. Les habitants ont possibilité de faire un don pour payer la construction des éoliennes. 

La société d'énergies vertes Valorem a recours à ce système de financement participatif pour financer ses parcs éoliens. Elle fixe un objectif pouvant varier de 25 000 à 250 000 euros selon l'ampleur du chantier. C'est un moyen d'inciter les habitants à s'investir, et d'amoindrir l'impact des contestations de certains riverains. 

Une campagne de financement a été ouverte pour financer la construction de 4 éoliennes entre les communes seino-marines de Calleville-les-Deux-Eglises et Tôtes. Au départ, l'objectif était de 50 000 €, mais face à l'engouement des habitants, il a été re-plafonné à 100 000 euros.

Découvrez le reportage de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau, avec des images au drone de la société Valorem. (Montage : Justine Giet)
Avec les interviews de : 
- Nicolas David, chef de projet chez Valorem
- Stéphane Vromman, directeur Général "Tudigo"
- Christophe Colombel, maire de Calleville-Les-Deux-Eglises (Divers Gauche)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter