Thomas Pesquet, le grand frère qui donne envie aux Normands de s'orienter vers les sciences et l'aéronautique

Spationaute, ingénieur et pilote de ligne, Thomas Pesquet, suscite des vocations. L'ancien écolier du Pays de caux sait que son parcours sert d'exemple et rayonne sur toute la filière spatiale et aéronautique.

Thomas Pesquet est un exemple accessible pour la jeunesse
Thomas Pesquet est un exemple accessible pour la jeunesse © G. Souvant/ AFP

Au lycée Corneille, le brevet d'initiation aéronautique a de plus en plus de succès auprès des élèves. Dans cet établissement historique de Rouen, ils se sentent pousser des ailes.

Thomas Pesquet a étudié ici de 1996 à 1998 en classe préparatoire maths sup : "j’ai énormément travaillé. Mais grâce à la rigueur exigée par ce cursus, j’ai pu prendre conscience de mes capacités." (L'étudiant : les 20 ans de Thomas Pesquet)

"Le fait qu'il soit Normand passé par le même établissement cela fait briller leurs yeux, c'est une formidable locomotive et dans le cadre du brevet initiation aéronautique on a vu plus de 700 jeunes depuis ce début d'année. L'actualité spatiale est extraordinaire en ce moment" explique Yann Langlois  coordonnateur académique du comité d'initiation à l'aéronautique et au spatial de Normandie. 

Thomas Pesquet a été le parrain des 50 ans ce brevet ouvert aux collégiens et lycéens. Le Dieppois sait qu'il peut attirer l'attention des jeunes sur des centaines de métiers et pas seulement sur les "hommes et femmes de l'Espace" (environ 600 depuis Youri Gagarine).

Derrière les vols d'avions ou derrière la station spatiale internationale, il y a des milliers de gens impliqués, du technicien aux contrôleurs, des métiers auxquel on ne pense pas forcément absolument essentiels.

Thomas Pesquet parrain des 50 ans du brevet d'initiation aéronautique

22.000 emplois de la filière aéronautique normande dans le sillage de Thomas Pesquet

Après son premier vol dans l'ISS, Thomas Pesquet a donné de son temps pour transmettre aux jeunes Normands l'envie de s'orienter vers des carrières dans l'aéronautique.

La petite histoire du spatial se souvient qu'un rat surnommé Hector et une chatte nommée Félicette furent les premiers passagers de la fusée française Véronique conçue dans l' ancienne usine du LRBA en forêt de Vernon.

À Vernon, Ariane Group élabore aujourd'hui des propulseurs spatiaux, comme les moteurs Vulcain de la fusée Ariane. 

La Normandie est une région de référence pour l'industrie aéronautique et spatiale. 22 000 emplois, 160 entreprises. La crise du Covid a ralenti l'activité de beaucoup d'entre elles, notamment celles qui font de la maintenance pour les compagnies aériennes. 

La figure du spationaute français auquel la NASA accorde sa confiance est un atout pour toute la filière. 

durée de la vidéo: 02 min 01
L'"effet Pesquet" pour la filière scientifique et aérospatiale normande

Passée la crise, de nouvelles perspectives vont s'ouvrir avec les moteurs à hydrogène. La région ne veut pas laisser passer cette innovation porteuse d'emplois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thomas pesquet le spationaute normand culture sciences espace