• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les clos masures : nouvelle étape dans le projet d'inscription au patrimoine mondial de l’Unesco

C'est un corps de ferme typique du pays de Caux : le clos Masure. Il s’agit d’une rangée d'arbres qui entoure les bâtiments agricoles pour les protéger du vent, et des regards indiscrets.

Par Béatrice Rabelle

Les clos masures, modèles uniques au monde, sont nés au 12 ème siècle dans un secteur compris entre Rouen, Dieppe et le Havre. Un clos-masure possède une structure bien définie : il comporte traditionnellement une maison d'habitation, une étable, une grange, une charreterie et un colombier.
Le département de Seine-Maritime souhaite  protéger ce patrimoine régional unique au monde et le faire classer au patrimoine mondial de l'UNESCO. L’objectif est de sauvegarder ces clos masures, qui disparaissent petit à petit avec la modernisation de l’agriculture. Le département lance donc ce mois-ci une nouvelle étape dans leur procédure d’inscription à l’UNESCO. Il va procéder à un inventaire précis de ces fermes si typiques. Il en resterait a priori entre 10 et 15000 en Seine-Maritime.
Patrick Monville, président de l'association " Clos masure racines et avenir de Caux" chérit le sien. Cet agriculteur à la retraite a passé une partie de sa vie à rénover son clos masure, qui était tout à la fois sa ferme et son lieu de vie. Rencontre à Thérouldeville, entre Fécamp et Cany-Barville, en plein coeur du pays de Caux.

Video: Emmanuelle Partouche/DidierMeunier/Christophe Charbonnier

les clos masures en voie d'être inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

 

Sur le même sujet

Algues et bactéries au lac de Brionne (Eure)

Les + Lus