Un gynécologue mis en examen pour "exercice illégal de la médecine" et sous le statut de témoin assisté pour "viols"

Un gynécologue exerçant à l'hôpital de Fécamp (Seine-Maritime) a été mis en examen pour "exercice illégal de la médecine", et placé sous le statut de témoin assisté pour des faits de "viols et agressions sexuelles" le mercredi 10 avril 2024, a indiqué le parquet du Havre jeudi, confirmant les informations de Paris Normandie.

"Le 10 avril 2024, une instruction a été ouverte sur plusieurs chefs d'accusation à l'encontre d'un médecin gynécologue exerçant à l'hôpital de Fécamp", indique Bruno Dieudonné, le procureur de la République du Havre dans un communiqué de presse, ce jeudi 11 avril 2024.

L'affaire avait été révélée par Paris Normandie ce mercredi. Nos confrères révélaient que l'homme avait été mis en examen pour "exercice illégal de la médecine" et placé sous le statut de témoin assisté pour des faits de "viols et agressions sexuelles". Des informations confirmées par le parquet ce jeudi. 

Placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer

"Il a été placé le même jour sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer", précise le procureur. 

Selon Paris Normandie, les faits de viols et d'agressions sexuelles auraient été commis sur une patiente, qui aurait déposé plainte il y a plusieurs semaines.