A Grand-Couronne (Seine-Maritime), la direction de Chapelle Darblay refuse de vendre la machine 3

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Moiroud-Musillo
Le site de production Chapelle Darblay à Grand-Couronne, près de Rouen
Le site de production Chapelle Darblay à Grand-Couronne, près de Rouen © Stéphane L'Hôte / France 3 Haute-Normandie

A l'arrêt depuis septembre 2015, la machine de production numéro 3 de la papèterie pourrait être rachetée. Mais la direction du site près de Rouen aurait refusé l'offre d'un acheteur anglais. Les représentants du personnel se sont réunis ce mardi matin. 

L'arrêt d'une des machines de production à la rentrée dernière avait entrainé la suppression de 160 postes. Aujourd’hui, la société britannique DS Smith, une entreprise de cartonnage s’est montrée intéressée par le rachat de la machine 3. L’opérateur entendrait mener un projet industriel sur le site de Grand-Couronne, permettant la création de 100 postes, réservés en priorité  aux personnes licenciées en septembre 2015.

Mais le propriétaire finlandais de Chapelle Darblay, le groupe UMP, aurait refusé la proposition. Les salariés ne comprennent pas cette décision, alors que les deux groupes ne sont pas en concurrence et qu’UPM s’est engagé dans un plan de revitalisation industrielle de Chapelle Darblay.

Les représentants du personnel se sont réunis ce mardi matin pour tenter de trouver une solution. Ils en appellent aux nouveaux élus régionaux, dont Hervé Morin, qui s'était engagé à les aider dans leurs démarches.

Les syndicats comptent bien se faire des politiques régionaux

(reportage de Jean-Luc Drouin et Stéphane L'Hôte avec les interviews de :

  • Jean-François Gabala, secrétaire du CE UPM Chapelle Darblay
  • Pascal Morel, Union Départementale CGT)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.