• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

350 kg de cocaïne saisis au port du Havre

Contrôle d'un conteneur sur le port du Havre par les douaniers (archives) / © France 3 Normandie
Contrôle d'un conteneur sur le port du Havre par les douaniers (archives) / © France 3 Normandie

Pour la seconde fois en un mois, les douaniers ont saisi plusieurs centaines de kilos de cocaïne dans un porte-conteneurs dans le port du Havre. 

Par Maxime Fourrier

Nouvelle saisie de drogue au port du Havre en moins d'un mois. Vendredi 5 octobre peu après 14h00, les douaniers havrais ont mis la main sur 350 kilos de cocaïne cachée dans un porte-conteneur en provenance d'Amérique du Sud. La drogue a été découverte lors d'un contrôle régulier réalisé sur la zone du syoscan, le scanner de conteneurs.
Deux hommes, de 25 ans et 31 ans ont été interpellés. Selon nos informations, les suspects ne seraient pas des dockers. Il s'agirait une personne extérieure au port et d'un employé de la GMP (Générale de Manutention Portuaire) qui n'est pas docker. Au moment de leur interpellation, ils se trouvaient dans la cabine d'un cavalier, en zone d'accès contrôlé.


La saisie de 350 kilos pourrait représenter 15 millions d'euros de drogue


Les deux suspects ont expliqué à la police qu'ils procédaient à des essais d'engins. L'affaire a été confiée au parquet de Lille, spécialisé dans les affaires de trafic de stupéfiant à l'international.

L'enquête est menée par le Service régional de la police judiciaire. Les suspects, en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen, devraient être présenté à un juge d'ici mardi 9 octobre dans la soirée.
 

Déjà le 15 septembre dernier, les douaniers du port du Havre avaient intercepté 700 kilos de cocaïne dont la valeur avait été estimée à plus de 30 millions d'euros sur le marché de la revente de stupéfiants. Et pour la deuxième fois les trafiquants ont utilisés la méthode du Rip off. Le principe : placer des stupéfiants dans un cargo commercial à l'insu du transporteur. La drogue est ensuite récupérée de l'autre côté de l'atlantique par un complice.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus