400.000 mètres cubes de déchets sur la falaise de Dollemard : le chantier-test de dépollution a commencé

Depuis 20 ans, la montagne de déchets qui s'éboulent désole les habitants et pollue la mer en contrebas. Pour libérer cette ancienne décharge, il faut trouver la bonne méthode. Le chantier-test est lancé.

Jusqu'aux plages du Pas-de-Calais, des écologistes ont pu retrouver des déchets venant de la décharge de Dollemard.

Cette falaise est située au nord du Havre près du Cap de la Hève.  La vue est magnifique, le site est classé Natura 2000 (habitat naturel exceptionnel). Il a pourtant été utilisé pendant des années par des entreprises pour décharger des déchets, surtout du BTP. C'était une décharge privée. 

On estime qu'il y a 400.000 mètres cubes de déchets sur 1 kilomètre. D'année en année, ils s'éboulent, et se dispersent dans la mer. 

Depuis 10 ans, la dépollution de cette falaise est en projet. Elle s'avère très compliquée à mettre en oeuvre. Cette zone avec une ligne de blockaus a été bombardée pendant la guerre. L'aéroport d'Octeville est proche. Il y a un risque de déterrer des obus en extrayant des déchets. 

Ce "fatras"a bien sûr était balancé des bennes sans règles, ni plan transmis aux autorités. 

Il faut donc procéder prudemment avec un "chantier-test". Il va durer jusqu'en octobre. Une piste pour les engins et camions a été creusée. Les sociétés Eiffage et Antea sont chargées de cette première étape. 

3000 tonnes vont être dépolluées. Les déchets vont être triés et analysés. 

"On touve beaucoup de matériaux de déblais, des blocs de béton avec de la ferraille, des déchets divers, des plastiques, il y a une suspicion de présence d'amiante"

Le chantier-test de dépollution de la falaise de Dollemard a commencé

Le maire du Havre et président de la communauté urbaine, Edouard Philippe, a tenu à emmener une partie de son conseil municipal visiter ce chantier.

  Ce dossier de la décharge de la falaise de Dollemard va nécessiter plusieurs millions d'euros et des choix éclairés.

"Faut-il trier sur place ou tout prendre et trier plus loin ?"

Pour Edouard Philippe, "Ce n'est pas parce que c'est difficile qu'il ne faut pas le faire".  La falaise de Dollemard sera libérée de sa gangue de déchets d'ici quelques années. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement