A Etretat, des trottinettes et des vélos électriques de location livrés à domicile

Pour garder tout son charme, la cité d'Arsène Lupin doit tenir à distance les voitures.  Il faut aussi proposer d'autres solutions. Un nouveau service est proposé, une location de 2 roues électriques en centre-ville ou acheminés jusqu'aux hébergements touristiques.

Les trottinettes électriques ont une puissance et un freinage adaptés pour que les touristes puissent monter et descendre du bord de mer aux falaises.
Les trottinettes électriques ont une puissance et un freinage adaptés pour que les touristes puissent monter et descendre du bord de mer aux falaises. © J. Rousseau/ France Télévisions

Etretat, 1400 habitants, est victime de son attrait, comme Venise. Récemment, des habitants désemparés ont fait uné pétition "Étretat : habitants seuls et démunis face au tourisme de masse". Les voitures créent des embouteillages dans le petit centre ville, stationnent n'importe où. 

"Il n’est désormais possible pour les habitants de profiter de leur ville que lorsqu’il fait moche, en semaine. Le reste du temps, un flux de touristes, de motards, de campings cars et de voitures incessant remplit les minuscules rues et la petite bourgade devient un parc d’attraction sans aucune règle, aucune sécurité, aucune gestion. 

Trottinettes et vélos électriques conduits jusqu'aux visiteurs

Le Normand Gaëtan Dupont a maturé son idée pendant le confinement et une période d'arrêt dans son secteur l'aéronautique.

Il a monté sa société de location de vélos électriques, avec remorque, siège enfant et trottinettes électriques "Panda motion Etretat".

La nouveauté est que ces véhicules peuvent être pris chez des hébergeurs en ville ou être livrés dans le lieu où les touristes sont hébergés (distance maximum de 8 kilomètres).

A Etretat, des vélos et trottinettes électriques de location livrées à domicile

Cette initiative astucieuse et écologique a le label "économie sociale et solidaire" et est lauréate "réseau entreprendre normandie estuaire.

Quand la limite des 10 km sera levée, les visiteurs reviendront prendre l'air et admirer l'aiguille.  Les esprits s'échauffent vite quand ils sont pris dans la nasse des embouteillages, de la recherche de stationnement si près de la mer.

Etretat et ses habitants espèrent qu'ils seront séduits par l'idée de faire une ballade à 2 roues. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie environnement