Hausse des carburants : le casse-tête des auto-écoles pour maintenir leurs tarifs

Publié le
Écrit par Sylvie Callier
La plupart des auto-écoles roulent au diésel. Le réseau de bornes électriques n'est pas encore suffisant.
La plupart des auto-écoles roulent au diésel. Le réseau de bornes électriques n'est pas encore suffisant. © B. Belamri/ France Télévisions

Au Havre, les écoles de conduite sont "sur le fil". Elles se serrent la ceinture pour ne pas répercuter la hausse des prix des carburants sur le prix des leçons. Les simulateurs de conduite se révèlent utiles.

Les enseignants des auto-écoles l'apprennent à leurs élèves : conduire en souplesse sans excès de vitesse permet de faire des économies de carburant. 

Durant les leçons, l'apprentissage est gourmand en essence ou diesel. On cale, on redémarre, freine par à coups. La jauge descend vite. Ce poste de dépense augmente dans les auto-écoles. 

"On est à 64 € pour le plein, on était autour de 57 € il y a six mois. Deux cents euros de charges supplémentaires par mois. Pour l'instant c'est la société qui absorbe complètement la hausse des carburants. Si l'on n' a pas le choix on augmentera les tarifs, c'est la dernière solution", explique un gérant d'auto-école du quartier de Graville au Havre. 

durée de la vidéo : 00sec
Le Havre : les auto-écoles se serrent la ceinture face à la hausse des carburants ©A. B. Rombhot/ B. Belamri/ France Télévisions

Entre les nombreuses auto-écoles, la concurrence est grande. La profession ne souhaite pas répercuter la hausse du carburant sur le prix des heures de conduite (en moyenne 45 euros/heure).

De plus en plus d'écoles sont équipées en simulateur numérique. La loi autorise depuis 2019 un total de 10 heures de leçon avec cette méthode qui diminue le prix du passage du permis.

Les auto-écoles ont des incitations fiscales pour acheter ces simulateurs et un prêt  à taux zéro a été instauré en septembre. L'avenir dira si cet apprentissage virtuel est efficace.

Autre solution, acheter des voitures électriques, plus économes. Les élèves se préparent alors au permis avec boite de vitesse automatique

Au Havre, les auto-écoles sont prudentes tant qu'il n'y a pas davantage de bornes de rechargement rapide. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.