Le Havre : les enseignantes dans la lumière

Publié le Mis à jour le
Écrit par MN

Ce sont des femmes de l'ombre,  se retrouvent dans la lumière. 15 enseignantes chercheuses havraises posent pour une exposition photo. "Femmes de sciences" questionne sur la place des femmes dans le monde de la recherche. Elle incite aussi les étudiantes à se lancer dans un parcours scientifique.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Elles sont maîtres de conférences en mathématiques appliquées ou en chimie, professeur en informatique, chercheur… Elles oeuvrent quotidiennement au développement des connaissances scientifiques à l’université du Havre. Ultra minoritaires, généralement dans l’ombre de leur confrères masculins, elles sont ce mois-ci et à l’occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science (le 11 février 2020), mises en lumière grâce à la photographe Florence Levillain.

Andréa Duhamel est l’une des 15 femmes qui a accepté d’être photographiée pour ce projet. Elle est professeur d’informatique à l’université du Havre : « On est là justement pour essayer de faire un peu bouger les lignes. En informatique, ça n’est pas encore top le cas… mais j’ai bon espoir pour l’avenir ! »

La parité en 2068 !


Il faut dire que dans notre pays, 13% seulement des professeurs d’université sont des femmes. Un taux qui atteint 16% au Havre. La marge de progression est encore grande selon Pascale Ezan, enseignante au Havre : « Nous faisons un petit peu mieux par rapport à la moyenne nationale mais il reste du travail puisqu’on considère que la parité hommes-femmes au niveau des professeurs d’université sera atteinte en 2068. »
 
Femme de sciences


L’exposition « Femmes de science » propose au grand public de rencontrer ces femmes qui font la science, au Havre. Derrière tout cela, il s’agit bien sûr aussi et surtout de promouvoir la science auprès des jeunes filles et des étudiantes, afin de les inciter à faire carrière dans le domaine scientifique.

C’est pourquoi, après la Bibliothèque Universitaire du Havre (jusqu’au 14 février), l’exposition sera proposée en itinérance aux lycées de l’Académie de Rouen durant deux ans.
 
Bed Bug
L'auteure Katherine Pancol s'est aussi emparée de ce thème. Rose Robinson, l'héroïne de son 19ème roman " Bed Bug" ( aux Editions Albin Michel ) est une jeune chercheuse française du CNRS. La scientifique travaille dans un laboratoire de biologie. Le roman est une comédie romantique comme la conteuse Katherine Pancol en a le secret. L'auteur qui vit aux Petites-Dalles, pret de Fécamp, sera vendredi 7 février, l'invitée du 12/13 de France 3 Normandie. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité