Jeune fille dénudée, humiliée et agressée au Havre : une cinquième mineure interpellée

Alors que quatre mineures avaient été placées en garde à vue le lundi 15 janvier 2024, une cinquième a été interpellée, mardi 16 janvier, pour l’agression filmée d’une lycéenne. Précisions.

Quatre mineures avaient été interpellées et placées en garde à vue, lundi 15 janvier 2024, pour avoir humilié, agressé et dénudé une jeune fille et avoir diffusé ces images sur les réseaux sociaux au Havre (Seine-Maritime). 

Une cinquième mineure a été interpellée et placée en garde à vue, mardi 16 janvier, informe le parquet du Havre dans un communiqué.

"Le mobile de l’agression reste vague"

Pour les quatre autres, leur garde à vue s’est terminée mercredi 17 janvier. Elles sont poursuivies pour "violence en réunion, menace de mort, captation d’images présentant un caractère pornographique de mineur et leur diffusion". Toutes reconnaissent les faits, mais "minimisent leur rôle respectif".

"Le mobile de l’agression reste vague", indique le procureur de la République du Havre, Bruno Dieudonné.

Les cinq adolescentes ont été déférées. Le parquet a requis un placement en détention provisoire pour l'une d'entre elles, mais le juge des libertés l'a refusé, ordonnant plutôt son placement en centre éducatif fermé jusqu'à la tenue de l'audience de jugement fixée au 13 février 2024.

Les quatre autres jeunes filles incriminées ont été libérées. Cependant, elles demeurent sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter la Seine-Maritime, et de rentrer en contact entre elles ou avec la victime.