Confinement : le Seamen's Club du Havre solidaire des marins du monde entier

Dans le port du Havre, les marins ne peuvent plus descendre de leur navire pour éviter d'amener le covid à bord. L'association Seamen's club a donc pris les devants pour leur apporter un peu de réconfort. Depuis le 15 mars, tous les jours, elle livre les équipages en colis gourmands. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Avec le Covid, la vie des marins du monde entier se trouve très bouleversée. Beaucoup d'entre eux passent de longues semaines - voire de longs mois - à bord, sans jamais descendre à quai.

Bon nombre de compagnies maritimes ne veulent pas prendre le risque de faire monter le virus à bord. 

Solidarité avec les marins

Aussi, tous les matins depuis la mi-mars, les membres de l'association Seamen's Club du Havre apportent un peu de réconfort aux équipages de marins bloqués sur leurs bateaux. 120 petits déjeuners, collectés dans une boulangerie du centre-ville, leurs sont livrés au bas des passerelles de 5 navires. Jamais les mêmes. 

L'idée c'est de leur apporter du confort, du plaisir et les soutenir moralement pendant cette crise qui fait que les marins ne sont plus autorisés à quitter les navires.

Eric Figuiéres, salarié de Seamen's Club du Havre

Et ce petit geste est très apprécié. Pour beaucoup de marins, c'est le seul lien qui les relie aux autres. 

Avec la pandémie : c'est dur. Les marins ne peuvent pas descendre à quai et certains d'entre eux ne peuvent même pas rentrer chez eux.

Alex Alcantara, marin philippin

 

Des locaux désertés

Les locaux de l'association sont très rarement fréquentés par les marins en escale au Havre. Habituellement, les équipages y viennent pour passer quelques heures de repos et communiquer avec leurs familles grâce au réseau wifi mis à disposition par le Seamen's Club. 

L'opération a déjà concerné une centaine d'équipages. Elle devrait se poursuivre jusqu'à la fin du mois d'avril.