Patrouille de France et milliers de photos pour le final des 500 ans du Havre

Les avions de la patrouille de France dans le ciel du Havre / © France 3
Les avions de la patrouille de France dans le ciel du Havre / © France 3

Avant la Transat Jacques Vabre (dont le village ouvre le 28 octobre) c'était hier la fin des festivités d' "Un été au Havre", organisées pour célébrer les 500 ans de la création de la ville par François 1er

Par Richard Plumet

Le survol du Havre par les avions de la patrouille de France était programmé pour une heure précise : 15h17. Comme un clin d'œil à 1517, année de la naissance du Havre…

Pendant ce temps-là, au sol, des milliers de personnes étaient rassemblées dans les allées et sur les pelouses des Jardins Suspendus (dans un ancien fort situé sur la ville haute du Havre) pour des animations musicales et la présentation de la dernière grande œuvre commandée pour un "Eté au Havre". Il s'agit de l'exposition de 120.000 photos de Havrais.  Des portraits réalisés ces derniers mois dans différents quartiers de la ville et présentés sous une forme originale sur les murs et le plafond d’une ancienne poudrière.

VIDEO : le reportage de la rédaction de France 3 Normandie
Le final d'Un été au Havre

L'arche de conteneurs démontée ?

Intitulée "Le temps suspendu", cette œuvre photographique restera visible pendant plusieurs années. Ce n'est pas le cas de toutes les autres œuvres monumentales réalisées pour les 500 ans et un "Eté au Havre".
Ce lundi (9 octobre 2017) débutait le démontage de plusieurs réalisations d'artistes comme  par exemple  "l'altoviseur" posé sur le toit de  la gare ou le mobile géant en textile de Shiharu Shiota qui s'élevait dans l'église Saint-Joseph.

Pareil pour le "Temple aux 5000 vœux"  dont les 24.000 vœux ont été décrochés ce matin. Ils vont être stockés. Demain mardi la petite île va quitter le centre du bassin et la sculpture UP#3 quittera la plage et la perspective de la Porte Océane.

VIDEO : le reportage de la rédaction de France 3 Le Havre-Baie de Seine sur le démontage et l'avenir des œuvres réalisées pour les 500 ans du Havre
500 ans du Havre : démontage des oeuvres d'Un été au Havre


Quant à l'arche de conteneurs posée au bout de la rue de Paris, la "Catène de contenairs" de Vincent Ganivet, son avenir est en actuellement en discussion.  Peut-elle rester à son emplacement actuel ?  Sera-t-elle démontée ? Déménagée dans un autre lieu ? Réponse dans les prochains jours.




A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne