Pourquoi les tarifs de péage du pont de Normandie et pont de Tancarville augmentent

À partir du 1er février, la traversée des deux ponts de la baie de Seine augmente pour les particuliers. Ces hausses se succèdent depuis cinq ans. La chambre de commerce Seine-Estuaire en explique les motifs.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les habitués des ponts de Normandie et de Tancarville connaissent cette date du 1er février. Chaque année, la CCI Seine-Estuaire, concessionnaire des ouvrages, communique les nouveaux tarifs de péage.

Des milliers de personnes empruntent ces passages pour des trajets domicile-travail.

Des hausses régulières de 10 ou 20 centimes 

Cette année 2024, une hausse est à nouveau appliquée :

  • Pont de Normandie ⇒ 5,90 euros par passage (véhicule léger) au lieu de 5,80 euros
  • Pont de Tancarville ⇒ 2,80 euros par passage (véhicule léger) au lieu de 2,70 euros

En 2019, les tarifs étaient respectivement de 5,40 euros et 2,60 euros. 

Il n'y a  en revanche pas de hausse pour les abonnés formule "Pont-pont", Tempo et Rivages. 

Le président de la CCI souligne que les abonnements "n'ont pas augmenté depuis 1996".

140 millions de travaux programmés d'ici 2031

La hausse des tarifs de péage est due à l'inflation, informe la Chambre de commerce et au coût d'entretien des deux ponts. Le trafic est en hausse. 

  • Pont de Normandie :  8,2 millions de véhicules en 2023 (7,3 millions en 2021)
  • Pont de Tancarville ; 6,8 millions de véhicules en 2023 (6,4 millions en 2021

Cette augmentation du nombre de voitures et poids lourds use la chaussée. Des accidents peuvent aussi endommager les ponts. En 2022, un camion avait pris feu sur le pont de Tancarville et fait de nombreux dégâts.

D’ici 2031, 140 millions de travaux sont programmés sur les deux ponts. 

La réfection des chaussées sur le Pont de Normandie devrait débuter au printemps. Pour Tancarville, le renforcement du Viaduc est prévu jusqu’en juin. Des études sont également en cours pour la reprise de la peinture anti-corrosion du tablier métallique de l’ouvrage.

CCI Seine-estuaire

Le pont de Tancarville (658 mètres de travée) a 65 ans et le pont de Normandie (858 mètres) 29 ans.