Le requin du Havre sera découpé

© France 3 Le Havre-Baie de Seine
© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Le squale de plusieurs mètres de long découvert échoué dimanche sur la plage du Havre a été remonté et protégé

Par Richard Plumet

Ce fut l'attraction du dimanche après-midi pour de nombreux promeneurs havrais que d'aller voir le corps inanimé d'un requin pèlerin de 4 à 5 mètres de long gisant sur les galets.
Lire notre article publié hier :

Ce lundi (27 novembre 2017) le requin était toujours là (la marée de la nuit ne l'avait pas emporté) et les services techniques de la ville ont mis en place des barrières de sécurité tout autour.

L'étape suivante consiste à l'éloigner de l''estran, de le protéger (avec une bâche) et de procéder à son évacuation après un découpage en plusieurs morceaux.

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Bénédicte Drouet et Danilo Commodi (montage : Cécile Garzena) avec le témoignage de badauds et l'interview de
  • Eric Stephan, coordinateur de l'Association pour l'Etude et la Conservation des Sélaciens (APECS)
Le requin du Havre mort dans un filet ?


Ce requin (dont il manque la tête et la queue) aurait péri de façon accidentelle, sans doute pris dans un filet. Comme ils l'indiquaient hier soir sur la page Facebook de France 3 Normandie, les spécialistes de l'association Apecs ont été alertés par le réseau Pelagis qui suit l'échouage des mammifères marins. Un de leurs correspondants doit effectuer des prélèvements :
© France 3 Le Havre-Baie de Seine
© France 3 Le Havre-Baie de Seine

 

Un requin sur la plage du Havre

 

L'association APECS

Créée en 1997 à Brest, l’APECS agit en faveur de la conservation des requins et des raies et plus largement pour la préservation des écosystèmes marins. Elle contribue au développement des connaissances scientifiques par la mise en oeuvre de programmes de recherche et par le développement d’actions d’éducation et de sensibilisation à destination de différents publics.

L’APECS représente la France dans les instances dirigeantes de l’European Elasmobranch Association (EEA) depuis 2004, organisme regroupant les chercheurs européens spécialistes des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Elle est également membre du Réseau d’Education à l’Environnement en Bretagne ainsi que de la Commission raies et requins mise en place par le Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins.

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus