Un mort dans une raffinerie près du Havre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet avec, au Havre, Mickaël Goavec
Une partie des installations de la raffinerie Total à Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime)- Archives
Une partie des installations de la raffinerie Total à Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime)- Archives © Bénédicte Drouet / France Télévisions

Un employé qui réalisait des travaux de maintenance dans la raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) est mort des suites d'un arrêt cardiaque.

Un accident du travail a eu lieu  le 25 octobre 2021 à l'intérieur de la plus grande raffinerie de pétrole de France, le site pétrochimique Total de Gonfreville-l'Orcher près du Havre.

C'est dans l'une des unités de production de la raffinerie, celle de l'Est, que des travaux de maintenance étaient en cours. En fin d'après-midi, à 16h15, un employé d'une société extérieure (spécialisée dans ce type d'intervention précise le service communication de Total) a fait un arrêt cardiaque alors qu'il travaillait en hauteur sur l'un des réacteurs.

L'alerte a été rapidement donnée et les équipes de secours internes à l'entreprise sont rapidement intervenues, rejointes ensuite par les pompiers du SDIS 76.

Mais, malgré les soins prodigués, l'homme n’a pas pu être réanimé et est décédé sur place.

Les salariés présents ont été choqués par ce décès et la direction de la raffinerie Total a mis en place une cellule d'appui psychologique. Dans un communiqué  Total indique qu'une enquête est en cours pour établir "les circonstances de ce tragique événement".

L'unité de production Est reste fermée jusqu'à nouvel ordre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.