Rouen : un atelier pour mieux circuler à vélo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

La préfecture de Seine-Maritime a organisé une opération de sensibilisation pour rappeler droits et devoirs aux cyclistes, considérés comme des usagers très vulnérables

Pour un bon partage de l'espace public

Faire cohabiter sans heurts, piétons, cyclistes et automobilistes nécessite le respect d'un minimum de règles communes. A commencer par le code de la route. Mais encore faut-il connaître les nouvelles réglementations comme le "cédez le passage cycliste", la "zone de rencontre", le "double sens cyclable"  et la limitation de vitesse (pour les vélos) sur les voies et aires piétonnes…

A Rouen, dans le centre ville, s'ajoutent (pour les vélos), l'interdiction de circuler sur les voies réservées aux bus TEOR et l'autorisation de circuler en contre-sens des rues à sens unique, même s'il n'y a pas de signalisation spécifique. Autant dire que si les automobilistes doivent respecter les cyclistes (notamment en mettant son clignotant et en regardant dans son rétroviseur), les cyclistes n'ont, de leur côté, pas tous les droits.

Ces conseils (avec en plus un rappel de la sécurité et de l'équipement obligatoire du vélo) étaient communiqués aux cyclistes lors d'une opération organisée ce mercredi 23 septembre 2015 sur le parvis de l'hôtel de ville de Rouen par la préfecture de Seine-Maritime avec le concours de la ville de Rouen, de la Police Nationale (DDSP 76) et des équipes cyclistes de la police municipale de Rouen. 

> Guide pratique "Circulez à vélo, roulez en toute sécurité" sur le site sécurité-routière.gouv.fr

Une piqure de rappel pour les automobilistes !

VIDEO : le reportage France 3  Haute-Normandie de Frédéric Nicolas et Stéphane L'Hôte avec des images du cycliste Sylvain Tocco et les interviews de :
  • David Fossé, brigadier-chef principal à la Police Municipale de Rouen
  • Nicole Elie, maman d'Ylan, 9 ans
23/09/2015_atelier _vélo_police_enfant_jts



Et un rappel des devoirs des cyclistes :

23/09/2015_vélo : pas tous les droits ?