Rouen : il baisse son pantalon devant les policiers venus lui demander de baisser le son

Aux fonctionnaires qui lui demandaient ses papiers,  l'auteur d'un tapage nocturne en centre ville a exhibé ses parties génitales

"Je ne vous aime pas"

Il est 2h50 du matin ce 19 août quand  le standard de Police Secours (le 17) reçoit un appel signalant un tapage nocturne dans un immeuble du boulevard de l'Yser, dans le quartier de la gare de Rouen.  Un équipage de police arrive sur place quelques minutes plus tard et entend effectivement  du bruit (de la musique à fort volume sonore) provenant d'un appartement du premier étage.
Les fonctionnaires entrent dans l'immeuble, montent et sonnent à la porte de l'appartement d'où provient la musique qui empêche tout le monde de dormir.  Au bout d'un long moment, la porte s'ouvre et un homme, visiblement éméché, se présente et confirme qu'il est bien à l'origine du tapage.

Pour vérifier son identité, les policiers lui demandent ses papiers.
En guise de réponse l'homme dit  "Mes papiers ?  Les voilà !" et baisse son pantalon et montre son sexe !


Puis de l'autre main, qui tient un téléphone portable, il filme et photographie les policiers tout en leur disant "je ne vous aime pas".
L'individu explique  alors que par leur faute (la faute de la police)  la perte de son  permis de conduire  l'a poussé au chômage…
Visiblement ivre, le locataire sort  brusquement de son appartement, filme à nouveau les fonctionnaires en les narguant, puis rentre rapidement chez lui et claque la porte au nez de ceux qui tentaient de l'attraper. 

Devant la porte close et compte tenu de l'heure tardive (il est un peu plus de 3 heures du matin)  la patrouille repart.
Ce n'est qu'un peu plus tard dans la journée, qu'il a été recontacté pour s'expliquer et répondre de ses agissements…