• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Accident mortel à Rouen

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Un accident de la circulation a fait deux morts et trois blessés  sur une avenue de la rive gauche. Le conducteur avait 17 ans 
 

Par Richard Plumet

L'alerte a été donnée à 00h30 ce jeudi (10 janvier 2019). Une fois sur place les secours ont découvert une voiture accidentée avenue du Grand Cours à Rouen, entre le pont Mathilde et le boulevard industriel, à la hauteur de la Carsat.
 

Dans un platane

Une Toyota Yaris, avec cinq personnes à bord, a percuté un des arbres de l'avenue. Sous le choc trois personnes ont été éjectées.

Deux victimes sont mortes : le conducteur et un des passagers éjectés (deux garçons âgés de 17 et 18 ans). Blessées, les autres victimes (de jeunes hommes âgés de 15, 17 et 18 ans), ont été hospitalisées au CHU de Rouen.

Ce jeudi, en milieu de matinée, à l'hôtel de police de Rouen, le chef de la brigade des accidents et délits routiers de Rouen-Elbeuf précisait à la rédaction de France 3 Normandie que le conducteur était âgé de 17 ans et  n'avait donc pas le permis de conduire…
 
 

La vitesse

Les premières constatations et les premiers éléments de l'enquête permettent d'établir que la Yaris (alourdie par le poids de cinq personnes) roulait vite sur une chaussée humide et froide. Le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a heurté le trottoir. La voiture est ensuite partie dans le platane. L'apparente grande vitesse reste à calculer.

L'enquête, et notamment l'audition des blessés, permettra de déterminer plus précisément ce qui s'est passé. Des analyses sanguines sont en cours pour mesurer l'alcoolémie et la présence de traces de produits stupéfiants.

Selon nos informations, les cinq personnes impliquées dans cet accident étaient "plus que connues" des services de police et de justice pour de multiples délits. Des multirécidivistes et pas que pour des infractions routières.

La voiture appartient à un membre de la famille du conducteur
 

Insécuité routière

En cette période où les forces de l'ordre (et notamment la police) sont très sollicitées pour le maintien de l'ordre lors des manifestations, la lutte contre l'insécurité routière reste une priorité quotidienne.

Dans l'agglomération de Rouen et Elbeuf les délits routiers représentent 5000 dossiers par an et sont à l'origine de 40 à 60 placements en garde à vue par mois.


En 2016, un autre accident, avec une voiture contre un arbre sur un boulevard de Rouen , avait quatre morts :

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le festival A Partir du réel de La Renaissance

Les + Lus