Un commerçant braqué par de faux policiers près de Rouen

© France 3
© France 3

Un commerçant de Maromme (Seine-Maritime) a été interpellé dans la rue et emmené de force dans son magasin
 

Par Richard Plumet

Les policiers de la Sûreté départementale de Seine-Maritime enquêtent depuis hier sur une affaire peu banale de vol en réunion dont le montant du préjudice est très important.
 

Un gyrophare bleu sur le toit

Hier soir (dimanche 8 décembre 2019), un peu après 19h, un des gérants du supermarché Action de Maromme (au nord de Rouen) ferme son magasin et part à pied en direction du domicile de ses parents. Une fois dans la rue, une voiture arrive à sa hauteur et s'arrête.

Trois individus en descendent et se dirigent vers lui.
"Police ! " Le commerçant se retourne, aperçoit un gyrophare bleu sur le toit de la voiture et se retrouve face à trois hommes. Ils ne portent pas de brassard, mais ils se présentent comme étant des policiers. De la brigade des Stups, précisent-ils.

Dans la foulée ils empoignent le piéton, le retournent, le plaquent violemment contre le côté de la voiture, lui attachent les mains dans le dos avec un collier de serrage autobloquant en plastique (de type "Serflex") et enfilent sur sa tête une cagoule. Puis ils le jettent à l'intérieur de la voiture.
 

La menace de s'en prendre aux parents

Une fois tout le monde à bord, avant de démarrer, les trois hommes expliquent au gérant qu'ils ne sont pas des policiers, mais des braqueurs. Ils annoncent qu'une deuxième équipe se trouve en ce moment même au domicile de ses parents, prête à intervenir s'il n'obéit pas aux ordres du commando.

La voiture arrive ensuite devant l'entrée de service du supermarché et, toujours sous la menace, le gérant donne les clés et  le code pour ouvrir la porte. Dans le bureau de la direction, les braqueurs saccagent le matériel de vidéo-surveillance et exigent l'ouverture du coffre. Le gérant s'exécute.
 
 

Bien renseignés ?

En raison des grèves de la fin de la semaine, l'entreprise de transport de fonds n'est pas passée comme prévu depuis plusieurs jours. C'est donc 7 sacs siglés "Loomis" dont s'emparent les trois hommes.

Dernière menace avant de partir : ils demandent au commerçant (en rappelant la présence de leurs complices prêts à s'en prendre aux parents) d'attendre sagement 10 minutes avant de sortir et d'appeler la police.

Les trois braqueurs, repartis en voiture sont activement recherchés.
Le préjudice du vol est évalué à 45.000 euros. Et il n'y avait pas de "deuxième équipe"…

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus