Coronavirus : à Rouen, une boulangerie offre le petit-déjeuner au personnel soignant

Alors que toute la France est touchée par le coronavirus et que le personnel soignant s'attend une importante vague d'hospitalisation, la solidarité s'organise. Exemple dans une boulangerie rouennaise.

© DR
"Toute la nuit j'ai entendu le SAMU passer. Quelques heures avant j'ai écouté le Président de la République lors de son allocution et je me suis alors demandé comment je pouvais aider ceux qui font face à l'épidémie" explique Mohamed Bais, artisan boulanger à Rouen. Depuis plusieurs jours déjà, certains établissements hospitaliers de l'Est de la France sont submergés par le nombre de patients. Et là situation pourrait s'avérer similaire dans peu de temps en Normandie.
 

 

Mohamed Bais, boulanger à Rouen
Mohamed Bais, boulanger à Rouen © DR

"On participe à l'effort collectif"

Sur la devanture de la boulangerie du centre-ville de Rouen une petite affichette explique l'initiative : "votre boulangerie offre le petit-déjeuner au personnel soignant et aux secours." Valérie Bignaut, employée de la boutique précise : " Nous offrons un café et une viennoiserie aux médecins, aides-soignants, infirmiers... mais aussi aux pompiers, aux forces de l'ordre, aux militaires. A tous ceux qui sont mobilisés contre le coronavirus." 

Dans cette épreuve nous sommes là pour soutenir nos personnels soignants.
Valérie Bignaut, employée de la boulangerie

L'initiative a débuté mardi 17 mars 2020. Depuis, une dizaine de personnes ont pu bénéficier du petit-déjeuner gratuit proposé par Mohamed Bais. "Ils sont surpris et contents. Ils nous disent que c'est un petit geste qui leur fait chaud au coeur", explique Valérie Bignaut. 

Les clients soutiennent la démarche

Petit à petit la vie en confinement s'organise. Les clients dans les commerces sont nombreux et notamment dans les boulangeries qui sont désormais autorisées à ouvrir sept jours sur sept. "Tous les clients trouvent ça très bien, ils n'avaient encore pas vu une telle initiative. D'autant que la boulangerie vient d'ouvrir. Nous nous sommes installés en janvier dernier", poursuit Valérie Bignaut. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité