Crue de la Seine : interdiction de la navigation entre Caudebec-en-Caux et Rouen dès ce mercredi

Des bateaux à l'arrêt ce mercredi après-midi à Rouen, après l'interdiction de naviguer en Seine décrétée par la préfecture de Seine-Maritime. / © France 3 Normandie
Des bateaux à l'arrêt ce mercredi après-midi à Rouen, après l'interdiction de naviguer en Seine décrétée par la préfecture de Seine-Maritime. / © France 3 Normandie

Compte tenu des prévisions de crues importantes de la Seine, la préfecture de Seine-Maritime a décidé d'interdire la navigation sur une partie du fleuve jusqu'au jeudi 1er février soir. 

Par Marc Moiroud-Musillo

Le département de Seine-Maritime est maintenu en vigilance orange pour un risque d'inondation sur le tronçon de la Seine aval. La Seine-Maritime est également en vigilance jaune pour un risque de vent violent et d'orages, ce qui risque d'aggraver le phénomène d'inondation. 

Compte-tenu des prévisions des crues, Fabienne Buccio, préfète de la Seine-Maritime a décidé d'interdire la navigation sur la Seine entre Caudebec-en-Caux et Rouen à partir de 13 heures ce mercredi pour tous les navires et bateaux (navigation maritime et fluviale) et au moins jusqu'à jeudi soir, soit trois marées.

Les mouvements en cours peuvent se poursuivre (avec une modération de la vitesse). Les mouvements internes au port amont (entre Moulineaux et le pont Jeanne d'Arc / secteur fluvial VNF) restent autorisés en dehors des pics de pleine mer. 

Les cotes attendues pour les pleines mers de ce mercredi après-midi et la nuit prochaine atteindront des niveaux supérieurs à ceux constatés en juin 2016 pour le tronçon entre Poses et Elbeuf et à ceux constatés en janvier 2018 sur le tronçon Rouen - Heurteauville.

Une circulation des barges fluviales déjà perturbée depuis plusieurs jours


Seul un quart des barges transportant des conteneurs était en circulation depuis une semaine entre Gennevilliers (région parisienne) et Le Havre, en raison de la montée du fleuve. Pour les bateleurs ayant choisi de continuer leur activité, il a fallu s'adapter comme le montre cette vidéo :
Navigation en Seine : après les difficultés de navigation, l'interdiction de circuler
Rencontre avec William Wattiau, artisan-batelier depuis sept ans. Depuis plusieurs jours, il a dû adapter son activité de transport de conteneur sur sa barge fluviale. (autre interview du reportage : Alexandre Picard, responsable d'exploitation VNF écluse de Poses-Amfreville.  - AL Meyrignac



Sur le même sujet

Grande marées de Février 2018

Près de chez vous

Les + Lus