De jeunes Normands sélectionnés pour le championnat du monde de mathématiques

Scolarisés à Rouen et à Elbeuf (Seine-Maritime) quatre lycéens ont remporté la finale du tournoi français des jeunes mathématiciens.

Les 4  lycéens de Seine-Maritime qui, après avoir remporté la finale du tournoi français des jeunes mathématiciens, vont représenter la France au tournoi international en octobre  2021.
Les 4 lycéens de Seine-Maritime qui, après avoir remporté la finale du tournoi français des jeunes mathématiciens, vont représenter la France au tournoi international en octobre 2021. © Didier Meunier / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Ils sont quatre. Quatre champions qui, en plus de leurs cours de Terminale, ont suivi avec passion une activité périscolaire lancée au niveau national par l'association "Animath". Cette association, dont le but est de favoriser le goût et la pratique des mathématiques, organise aussi des compétitions et concours dont le "Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens".

Particularité de ce concours : il s'agit non pas de produire des résultats de savants calculs, mais de réfléchir en équipe à la résolution de problèmes mathématiques. Une initiation aux travaux de recherche scientifique avec une finale nationale durant laquelle les équipes de chaque région se rencontrent pour présenter et débattre de leurs solutions devant un jury.

Et pour le concours 2021, ce sont quatre Normands qui remporté la finale nationale, devant des équipes de lycées prestigieux comme le lycée parisien Henri IV où les équipes sont plus nombreuses et mieux entraînées. Une fierté pour Emile (16 ans), Achille (17 ans), Maxime (17 ans) et Louis-Max (18 ans), tous encore surpris de leur réussite et de leur qualification pour participer en octobre 2021 au Tournoi International des Jeunes Mathématiciens !

Ces quatre lycéens seinomarins réunis au sein de l'équipe "πZZ∀" (comme Pi et zza) ont expliqué à notre journaliste Emmanuelle Partouche en quoi cette approche des maths était différente, plus ludique que les traditionnels cours scolaires. L’avantage du concours étant qu'il favorise le développement de la créativité, ce qui est plutôt rare dans les mathématiques pratiquées au lycée.

Ce qui est intéressant dans les maths, c'est déjà, qu'on peut être sûr de ce qu'on affirme."

Achille De Ridder,
élève de terminale au  lycée Blaise Pascal de Rouen

"Ce qui est à peu près le seul domaine où est capable de faire ça, car dans tout autre domaine, il y a toujours une part d'incertitude" ajoute le lycéen passionné par les maths.

VIDEO : quatre lycéens normands champions de France de mathématiques

Arrivés en tête du concours national avec plus de dix points d’avance sur les autres équipes, les quatre normands font la fierté et l'admiration de leur professeur qui a suivi les étapes de préparation à la finale : 
"Ils ont une très grande maturité dans la maîtrise du vocabulaire mathématique et une très grande ingéniosité dans les solutions proposées."

Ils n'ont vraiment pas peur de créer leurs propres modèles, leurs propres outils mathématiques."

Yves Méret, 
professeur de mathématiques au lycée Blaise Pascal de Rouen

Après des vacances (qu'on imagine studieuses) Emile, Achille, Maxime et Louis-Max se retrouveront pour préparer leur participation au 13e concours international ITYM  qui aura lieu du 6 au 17 octobre en Géorgie (ou en ligne) co-organisé notamment par l'Université d'Etat de Biélorussie et l'Association française Animath. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société international sciences culture