Découvrez "Le Quartier Libre" de Rouen, ancienne Friche Lucien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amandine Pointel et Julie Howlett

La Friche Lucien devient "Le quartier Libre". Ce tiers-lieu culturel et festif a ouvert vendredi 1er avril 2002 à Rouen (Seine-Maritime) en lieu et place de la future gare Saint Sever. On vous fait découvrir les nouveautés.

La Friche Lucien c’est fini mais l’aventure continue ! Ce tiers lieu culturel et festif, installé sur la rive gauche de Rouen depuis 3 ans, devient "Le Quartier Libre". 

Auparavant, la Friche Lucien était un lieu culturel alternatif, dédié à la création, la culture, aux loisirs et au bien-vivre ensemble, implanté sur le terrain de la future gare saint Sever. On y venait pour prendre un verre, shopper dans les boutiques éphémères ou assister à des concerts.

Ouvert toute l'année pendant 10 ans

Désormais, la friche se réinvente. Même endroit, même équipe et parmi les nouveautés : une surface doublée et une ouverture toute l'année (contre six mois auparavant), pendant 10 ans. L'Atelier Lucien, gestionnaire de l'ancienne Friche Lucien avait remporté un appel d'offres lancé par la SNCF.

Pour le reste, à part le changement de nom, la philosophie reste la même, avec toujours une programmation culturelle spécifique.

"On se dirige plus vers une programmation plutôt 'scène émergeante' mais aussi électronique. On est sur des évènements hybrides, c'est-à-dire que pendant nos évènements et nos concerts, on essaie de créer un univers autour de l'artiste qu'on invite", explique Simon Ugolin, associé co-gérant de l'Atelier Lucien. "La grosse différence, c'est aussi la durée de nos évènements : les artistes vont jouer jusqu'à 4 ou 5 heures."

Pour le reste, les habitués retrouveront le restaurant "Popote" ou encore la boutique de prêt-à-porter "Las Hermosas".

Les échoppes de la Friche Lucien continueront d’exister dans le Quartier Libre avec les habituels résident·es qui proposeront tatouage, plantes, vêtements et photographies anciennes et accueilleront également un nouveau point de restauration « Les Tendres Normands », ainsi qu’un escape-game.

"Vendre de la bière pour offrir de la culture"

Le Quartier Libre fonctionne sans subvention car l'équipe ne veut pas dépendre d'élus, mais avec un modèle économique qui a su faire ses preuves. "Dès qu'on a commencé à concevoir des projets, on s'est très vite dit qu'on allait vendre de la bière pour offrir de la culture", poursuit Simon Ugolin.

On a des bars, des restaurants, les bénéfices engrangés par ces espaces nous permettent de proposer plus de 85% de notre programmation gratuitement ou à moindre coût.

Simon Ugolin, associé co-gérant de l'Atelier Lucien

Un lieu culturel alternatif qui ne refuse pas des partenariats avec des institutions. Le festival "Spring", sur les nouvelles formes de cirque, propose de nouvelles créations du magicien Yann Frisch, dans son camion théâtre de 80 places. Le lieu a séduit l'artiste : "C'est alternatif et en même temps ils sont très carrés dans ce qu'ils font et à cette échelle-là, je pense qu'ils n'ont pas vraiment le choix, il y a des petites similitudes à notre échelle de ce camion théâtre qui a un côté itinérant-bohème mais il faut tout de même que ca reste carré sinon ça ne marche pas du tout !"

La plus grande terrasse de Rouen

Avec un terrain deux fois plus grand, 8.000 m², le quartier libre n'a pas fini de s'inventer. 2.000 m² sont encore disponibles. L'équipe est donc ouverte à d'autres aventuriers pour agrandir le quartier. 

Dans l’optique de végétalisation du site très minéral, des espaces verts créés avec l’apport de 300m3 de terre et 200 nouvelles plantes locales favoriseront la biodiversité. De plus, l’association « Le Jardin des Bleu·es » développera des jardins partagés au sein du Quartier Libre : des parcelles individuelles ou collectives ainsi que tout l’équipement du parfait petit jardinier seront mis à disposition pour le public qui souhaitera adhérer à l’association.

Côté activités, de nouveaux événements voient le jour. Des marchés nocturnes animés par des exposants locaux se succéderont et des temps forts autour de l’engagement sociétal et environnemental prendront place tous les mois en mettant en avant des causes et des thématiques importantes tels que le féminisme, les droits LGBTQI+, la solidarité, la cause animale et l’écologie…Côté scène musicale, toute la programmation sera à consulter sur :

www.lequartierlibre.org

Ce samedi 2 avril 2022, le Quartier libre relance ses "Live Parenthèses", mini-festival avec une dizaine de DJ's sur deux scènes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité