Découvrez la Seine sur le trimaran sans voiles qui a traversé la Manche

Guy, Béatrice et les autres bénévoles emmènent cet été des visiteurs sur la scène. / © Simon Auffret
Guy, Béatrice et les autres bénévoles emmènent cet été des visiteurs sur la scène. / © Simon Auffret

Bateau sans mât et navigation en silence : des sorties gratuites d'une heure sur deux bateaux fonctionnant à énergie solaire sont organisées sur le port de plaisance de Rouen.

Par Simon Auffret

Tout est parti d'une bande de copains, bloquée sur un voilier en Méditerranée, en 1996. Calme plat, aucune brise pour gonfler les voiles, et très peu d'entrain à allumer le moteur. "Entre le bruit, l'odeur de fioul, la pollution, c'est pas vraiment agréable", lance Béatrice Nicolle. "Nous nous sommes lancés à la recherche de solutions alternatives".

Le soleil viendra au secours de l'équipage, rassemblé au sein de l'association Concept Hélios Propulsion (CHP). Les quelques ingénieurs présents dans l'équipe comprennent bien vite l'intérêt des panneaux photovoltaïques. Ils remarquent le projet d'un professeur de l'université de La Rochelle dans le même domaine, récupèrent le trimaran au départ à la retraite de l'universitaire. "Depuis, nous l'avons 'solarisé'", sourit la présidente Béatrice Nicolle. "Il était conçu pour la vitesse, nous en avons fait un bateau de 'croisière'", précise Guy Dupré, membre de l'association depuis 2012.

En 2008, deux skippers emrpuntent le trimaran solaire "Elios" pour une traversée de la Manche, bouclée en seulement 11 heures. Dans la seconde embarcation de l'association, le catamaran "Photon agile", Béatrice et son mari Pascal ont eux récemment parcouru la distance Vernon-Rouen, une centaine de kilomètres. "En dormant dans les coques séparés..." déplore presque l'ingénieure.
 
Avant le départ, Béatrice Nicolle vérifie le niveau des batteries. L'autonomie du bateau peut atteindre 11 heures. / © Simon Auffret
Avant le départ, Béatrice Nicolle vérifie le niveau des batteries. L'autonomie du bateau peut atteindre 11 heures. / © Simon Auffret

L'association basée à Bonsecours pose en été ses bateaux à Rouen, la métropole acceptant de leur mettre à disposition deux emplacements dans le port de plaisance. En échange, les marins 'solaires' organisent des animations gratuites.

"Cela nous permet de montrer que techniquement, un bateau électrique, ça marche",  insiste Béatrice Nicolle. "Et de faire découvrir une autre manière de naviguer, c'est presque une osmose avec la nature", glisse Guy Dupré.

Quelques minutes à bord de l'Elios permettent de s'en rendre compte : en dehors du léger vrombissement du moteur électrique, le bateau ne fait aucun bruit. Avancer sans effort et en silence entre la Seine et la petite embouchure du Cailly permet "de mieux observer la faune, qui ne s'en va pas en nous entendant", constate Guy Dupré. Le  périphérique proche est plus bruyant que la navigation elle même.

VIDEO. Balade silencieuse sur la Seine par Simon Auffret, avec comme interlocutrice :
  • Béatrice Nicolle, présidente de l'association CPH

Pendant quelques jours cet été, 190 personnes vont monter à bord de ces bateaux d'un genre presque unique. "Nous avons participé aux championnats du monde des bateaux solaires à Monaco", se souvient Bruno Connelis, lui aussi membre de CHP. "Face à des Néerlandais, Danois et Américains notamment. Notre bateau, trop long, ne pouvait pas figurer au classement, mais nous avons participé à toutes les courses".

L'association veut continuer à innover avec le projet d'un troisième bateau. "Nous voulons mixer le solaire avec l'éolien, l'énergie des marées et l'hydrogène", ambitionne Béatrice Nicolle. Une recherche de partenaires et de nouveaux membres pour l'association est lancée, avec le public comme le privé. "Il faut montrer qu'on peut se passer des moteurs thermiques et des énergies fossiles", appuie Béatrice. Un message écolo transmis sur une embarcation insolite, sous le soleil et... en silence. Parenthèse ludique garantie.
La vitesse de croisière du bateau Eolios est de 7 à 8 km/h / © Simon Auffret
La vitesse de croisière du bateau Eolios est de 7 à 8 km/h / © Simon Auffret

 

Balade gratuite (et solaire) sur la Seine

Réservation par téléphone au 06.83.05.55.76 ou sur ce site.

Cinq sorties prévues par jour du 21 au 24 juillet et du vendredi 4 au dimanche 6 août. Places limitées.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Evreux un festival du film d'éducation

Près de chez vous

Les + Lus