Depuis le 3 janvier 2022, certains véhicules sont interdits d'accès dans l'agglomération de Rouen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Déjà en place dans le centre de Rouen (Seine-Maritime), la zone à faibles émissions (ZFE) est étendue à onze autres communes de l'agglomération à compter du 3 janvier 2022.

Dans ses vœux pour 2022, le président de la Métropole Rouen Normandie annonce que va se poursuivre l'engagement pour la mise en œuvre de la transition "social-écologique".
Une lutte contre le réchauffement climatique qui, selon Nicolas Mayer-Rossignol, peut "impliquer des contraintes, des difficultés supplémentaires et des règles."  

"En 2022, vous allez voir des évolutions fortes, je crois, sur les mobilités."

Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Métropole Rouen Normandie, le 3 janvier 2022

Dans sa vidéo de vœux, NMR précise que ces principales évolutions concernent "un accroissement de l'offre de transports en commun, des travaux supplémentaires pour mettre en place de vraies pistes cyclables sécurisées, plus de bornes de recharge pour les véhicules électriques et aussi de nouveaux outils pour [se] déplacer plus facilement."

Réduire le nombre de véhicules polluants

En attendant la concrétisation de ces projets, une mesure concernant la mobilité est déjà en vigueur depuis le 3 janvier 2022. Il s'agit de la "Zone à faibles émissions mobilité" qui, après l'hyper-centre de Rouen en juillet 2021, concerne désormais 12 communes : 

  • Rouen
  • Bihorel
  • Bois-Guillaume
  • Déville-lès-Rouen
  • Bonsecours
  • Darnétal
  • Amfreville-la-Mi-Voie 
  • Notre-Dame-de-Bondeville
  • Le Grand-Quevilly
  • Le Mesnil-Esnard
  • Le Petit-Quevilly
  • Sotteville-lès-Rouen.  

Cette Zone à faibles émissions-mobilité  a pour but de réduire la pollution de l'air en réglementant l'accès et le stationnement des véhicules les plus polluants.  

Véhicules utilitaires

Pour le début de 2022, la "ZFE-m" ne concerne que les véhicules utilitaires légers (comme les petits camions et fourgonnettes d'artisans, de livreurs ou de commerçants) et les poids-lourds.  
L'accès, la circulation et le stationnement dans les onze communes de la zone ZFE-m sera interdit pour les utilitaires les plus anciens, ou ceux n'ayant pas la bonne vignette Crit'Air.

La Métropole Rouen Normandie précise que :
"L’accès, la circulation et le stationnement dans la zone sont impossibles pour un poids lourd ou un véhicule utilitaire léger avec une vignette Crit’Air 4 ou 5 ou « non classé ». et que "les véhicules des particuliers ne sont pas concernés par le moment, même si vous travaillez avec (auto-entrepreneurs …)".  

Votre véhicule (utilitaire) sera donc interdit si :

• si la 1ère mise en circulation de votre VUL de motorisation essence est antérieure au 1er octobre 1997

• si la 1ère mise en circulation de votre VUL de motorisation diesel est antérieure au 1er janvier 2006

• si la 1ère mise en circulation de votre PL de motorisation essence est antérieure au 1er octobre 2001

• si la 1ère mise en circulation de votre PL de motorisation diesel est antérieure au 1er octobre 2009.

Les véhicules concernés sont ceux appartenant à des personnes morales (entreprises, sociétés, associations, collectivités). L'accès, la circulation et le stationnement dans la zone sera autorisé à votre poids lourd ou votre véhicule utilitaire léger uniquement si vous êtes muni d'une vignette Crit'Air verte ou 1 ou 2 ou 3.

Reste donc à vérifier dans quelle catégorie est votre véhicule, et à défaut de vignette Crit'Air, à passer commande sur le site certificat-air.gouv.fr  (Cette vignette est payante et coûte 3,67 euros)    

Des dérogations (temporaires ou permanentes) sont possibles dans de nombreux cas. > Détails et modalités 

Par ailleurs,  des dispositifs d'aides sont proposés aux professionnels pour les aider à financer le remplacement de leur véhicule trop ancien et/ou trop polluant. 

Tous les véhicules bientôt concernés

La Métropole Rouen Normandie a prévu d'étendre la ZFE-m en septembre 2022.

"Afin de faire disparaître les dépassements de seuils de polluants engendrés par le trafic routier.les conditions d'accès et de circulation (selon les vignettes Crit'Air ou la date de la première immatriculation) concerneraient alors tous les véhicules, y compris ceux des particuliers : deux roues, tricycles ou quadricycles à moteur, cyclomoteurs et motocycles, voitures, véhicules utilitaires légers, poids lourds, autobus et autocars...