Des policiers visés par des tirs de mortiers près de Rouen : 4 interpellations

Des policiers rouennais - qui étaient venus sécuriser le travail de pompiers - ont été la cible de plusieurs tirs de mortiers d'artifice ce mardi 6 avril, à Petit-Quevilly.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Laurent Lagneau / France 3 Normandie

Après Evreux, le week-end dernier, des policiers de la région ont été directement visés par des tirs de mortiers. En périphérie de Rouen cette fois.

Les faits se sont passés ce mardi 6 avril, rue Pablo Neruda à Petit-Quevilly. Ils n'auront duré qu'une trentaine de minutes environ mais auront provoqué un climat délétère. Fort heureusement, il n'y a pas de blessé. 

 

Vers 21h30, des sapeurs-pompiers qui tentaient d'éteindre l'incendie d'une voiture dans ce quartier de la ville doivent faire face à la présence menaçante d'une vingtaine de jeunes, aux visages masqués. Ils demandent l'assistance de policiers pour sécuriser leur intervention sur l'incendie. 

L'équipage de la BAC (Brigade Anti Criminalité) qui se rend aussitôt sur place, découvre lui l'hostilité de ces jeunes. Les policiers doivent faire face à plusieurs tirs de mortiers d'artifice et demandent eux-aussi la présence d'autres renforts. 

Au total, il faudra une vingtaine de policiers pour faire revenir le calme, vers 22 heures. Les sapeurs-pompiers ont pu éteindre l'incendie de la voiture qui a toutefois endommagé 3 autres véhicules. 

Un mineur en garde à vue prolongée

4 personnes, âgées de 16, 19, 20 et 21 ans, ont été interpellées et placées aussitôt en garde à vue. Elles devront répondre de leurs actes devant la justice. 

A ce jour (jeudi 8 avril) seul le mineur était maintenu en garde à vue. Il a été reconnu comme étant l'un de ceux qui avaient lancé des tirs de mortiers en direction de la police. 
 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité violence faits divers jeunesse pompiers