Retour sur la neuvième journée de mobilisation contre la réforme des retraites en Normandie : une participation record selon les syndicats

Les Normands se sont mobilisés en nombre ce jeudi 23 mars pour cette neuvième journée d'action nationale contre la réforme des retraites. Les syndicats avancent des chiffres de 30 000 personnes à Rouen et 40 000 à Caen. Dans ces deux villes, les manifestations se sont achevées dans une certaine confusion. Retour sur cette journée en images.

17H50 CAEN.

Tous les manifestants n'ont pas suivi le cortège jusqu'à la place Saint-Sauveur et sont restés aux abords de la préfecture. Des affrontements ont éclaté avec les forces de l'ordre, qui ont répliqué à coup de gaz lacrymogène pour disperser les personnes encore sur place. Selon nos confrères de Ouest-France, plusieurs cafés et restaurants situés sur la place du théâtre ont décidé de fermer leurs portes en raison de la situation tendue.

durée de la vidéo : 00h00mn09s
Quelques manifestants et les forces de l'ordre se sont affrontés aux abords de la place du théâtre de Caen après la manifestation contre la réforme des retraites. ©France 3 Normandie Caen

A 18 h 15, la préfecture recommandait encore d'éviter le secteur ainsi que la rue de Geôle.

16H38 AVRANCHES

A Avranches aussi on manifeste l'après-midi. Les syndicats annoncent la présence de 2000 personnes ce jeudi contre la réforme des retraites. Selon notre équipe sur place, l'ambiance est festive et solidaire. Dans le cortège, des ouvriers, des agriculteurs, des hospitaliers et des lycéens.

16H30. CAEN

C'est finalement sur la place Saint-Sauveur que s'achève, officiellement, la manifestation caennaise. Les syndicats lancent un appel au calme et invitent les manifestants à éviter la préfecture.

16H20 CAEN

Au retour du cortège devant la préfecture du Calvados, la situation se tend. Des affrontements opposent les forces de l'ordre à quelques manifestants. Jusqu'alors, la situation était "plutôt bon enfant" selon une manifestante.

Après ces premiers heurts, la majorité des manifestants se dirigent vers l'Hôtel de ville de Caen. Suivis par les forces de l'ordre.

16H00. CAEN

En raison du grand nombre de participants, le cortège a poursuivi son chemin jusqu'à la place Saint-Sauveur, après être passé devant la préfecture du Calvados. 

Selon les syndicats, cette neuvième journée de mobilisation rassemble plus de 30 000 personnes. La CGT avance même le chiffre de 40 000. Un record.

15H30. CHERBOURG

A Cherbourg, la manifestation s'achève. La pluie n'a pas refroidi les ardeurs des manifestants. Selon les estimations des syndicats, entre 18 000 et 20 000 personnes auraient battu le pavé ce jeudi.

A noter que cette neuvième journée de mobilisation a été marquée par une action menée devant la permanence du député Stéphane Travert à La Haye du Puits, comme le montrent ces images réalisées par nos confrères de France Bleu Cotentin.

15H20 Les chiffres de la mobilisation en Seine-Maritime

Sur cette neuvième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, la préfecture de Seine-Maritime recense :

  • 14 800 manifestants à Rouen
  • 9 900 manifestants au Havre
  • 3 300 manifestants à Dieppe

330 policiers et gendarmes ont été mobilisés ce jeudi sur tout le département.

15H15. CAEN

Dans les rues de Caen, le manque de moyens n'empêche pas la créativité sur les pancartes.

15H00. CAEN

Beaucoup de monde dans les rues de Caen pour cette neuvième journée de mobilisation. Selon nos confrères de France Bleu Normandie, les syndicats évoquent "l'une des plus grandes mobilisations depuis le début du mouvement".

14H40. CAEN 

Le cortège s'élance vers le centre-ville. Direction : la préfecture.

14H30. La manifestation débute à Caen

Ce jeudi 23 mars, rendez-vous est donné devant la salle de musique actuelle Le Cargö à Caen pour les opposants à la réforme des retraites.

Le cortège va remonter les quais de l'Orne, puis la rue Saint-Jean et le boulevard du Maréchal Leclerc pour se rendre à la préfecture où l'attend un important dispositif des forces de l'ordre.

durée de la vidéo : 00h00mn10s
Ce jeudi 23 mars, rendez-vous est donné devant la salle de musique actuelle Le Cargö à Caen pour les opposants à la réforme des retraites ©Q.Bral

14H00. Entre 15 000 et 30 000 manifestants à Rouen

A Rouen, la manifestation, qui s'est achevée dans une certaine confusion, aurait réuni entre 14 800 personnes selon la préfecture de Seine-Maritime et 30 000 personnes selon le syndicat SNES FSU.

Selon l'une de nos équipes sur place, des affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants se sont déroulés en bas de la rue Jeanne d'Arc.

durée de la vidéo : 00h00mn08s
Les forces de l'ordre et des manifestants se sont faits face durant plus de 2 heures rue Jean d'Arc à Rouen, ce jeudi 23 mars 2023. ©G.Thélu

Durant plus de deux heures, les deux parties se sont faits face échangeant tirs de lacrymogène pour les uns, jets de bouteille et de pierre pour les autres. Les policiers ont repoussé les manifestants jusqu'à la rive gauche. 

durée de la vidéo : 00h00mn07s
Fin de manifestation dans la confusion à Rouen, ce jeudi 23 mars 2023 ©G.Thélu

Selon la députée Alma Dufour (LFI-Nupes), sept personnes auraient été blessées ce jeudi lors de la manifestation à Rouen "dont une AESH au pouce arraché par un tir de grenade". 

13h30. ROUEN. A la suite des premières rixes avec des casseurs, les forces de l'ordre ont effectué des tirs de flashball. Bilan provisoire : quatre personnes légèrement blessées. Ils ont été pris en charge par les pompiers présents sur place. Un jeune manifestant nous rapporte que " des manifestants cassent des pavés avec des marteaux et les balancent sur les forces de l'ordre. Eux, répondent avec lacrymo et tirs de désencerclement". 

13h15. ROUEN. Des groupes violents ont intégré le cortège et provoquent les forces de l'ordre. Certains tentent de lancer des pavés, d'autres insultent. Les manifestants pacifiques, largement majoritaires huent ces actes violents. La Préfecture souligne que 330 policiers et gendarmes ont été  "spécifiquement mobilisés afin d'assurer la sécurité de tous" en Seine-Maritime.

12h30. CAEN. A Caen, un barrage filtrant a été mis en place ce jeudi 23 mars dès 4 heures du matin sur le cour Montalivet, au niveau du pont Alexandre Stirn, près des Rives de l'Orne. "Les poids-lourds ne passent pas. On laisse passer les particuliers mais on filtre pour pouvoir leur distribuer le tract qui indique le lieu de rendez-vous de la manifestation et leur expliquer quelles sont les conséquences de la réforme des retraites", indique Yasmina Herbert, secrétaire départementale Sud-PTT, "On est toujours très bien reçus, les gens sont compréhensifs, ils nous écoutent, ils ont besoin de comprendre ce qui se passe, ils sont derrière nous."

Le barrage doit se poursuivre "au moins" jusqu'à 14 h 30, heure du coup d'envoi de la manifestation devant le Cargö. "Après, est-ce qu'il y a des gens qui resteront pour continuer le blocage ? Ça va se discuter avant de partir en manifestation."

Un dispositif des forces de l'ordre est déjà en place du côté de la Préfecture de Caen, arrivée prévue du cortège. 

11h30. ROUEN. La tension monte face au Théâtre des arts et rue Jeanne d'Arc, certains manifestants défient les forces de l'ordre.

Les CRS chargent et envoient des gaz lacrymogènes. 

11h30. MANCHE. A Cherbourg, la circulation est bloquée au niveau de la gare, place Jaurès. Le rond point des Mielles sur la voie portuaire est également bloqué. A Granville, le rond-point à l’entrée de la ville est occupé par une centaine de personnes. De nombreux manifestants sont à la Haye, ils déposent des poubelles et taguent les murs de la permanence du député Stéphane Travert.

10h40. CAEN. L'opération escargot continue sur le périphérique sud de Caen. De forts ralentissements sont prévus. L'action initiée par les routiers provoquent en ce moment-même plus de 3km de bouchons entre Bretteville/Odon et Fleury/Orne. 

10h30. LE HAVRE. Le cortège a démarré aux alentours de 10h15. Il est déjà à l'arrêt suite à des feux de poubelles sur les rails du tramway. Une intervention des sapeurs-pompiers devrait être imminente. 

9h20. Quel trafic sur le réseau Astuce ? 

Le réseau de transports Astuce annonce de fortes perturbations sur ses lignes. Voici à quoi vous devez vous attendre pour cette journée du jeudi 23 mars. 

  • Métro : 80 % de trafic assuré de 6h à 20h00
  •  Lignes TEOR : 70% de trafic assuré de 6h30 à 19h30
  • Lignes FAST F1, F2, F3, F4, F5, F7, F8 : 50 % de trafic assuré de 6h30 à 19h30
  • Ligne de bus 10, 11, 15, 20, 27, 41 : 40 % de trafic assuré de 6h30 à 19h30
  • Ligne 22 : 60 % de trafic assuré de 6h30 à 19h30
  • Lignes 43, noctambus : ne circulent pas
  • Lignes F6, F9, 13, 14, 26, 28, 33, 35, 36, 37, 38, 42, 44, F, E, allobus, 529 : circulent normalement
  • Lignes A, B, C, G : perturbations à prévoir
  • Ligne 530 : 1 départ non assuré
  • Lignes scolaires : circulent normalement

8h55. Des ronds-points bloqués à Cherbourg et Coutances

La préfecture de la Manche indique peu avant 9 heures ce jeudi matin que le rond-point des Mielles à Cherbourg-en-Cotentin et le rond-point d'Intermarché à Coutances sont bloqués, Tout comme l'échangeur de Guilberville sur l'A84.

8h40. MANCHE. Des barrages filtrants dans les deux sens, ont été mis en place au niveau de la N174. Le trafic est ralenti. 

8h30. EURE. De nombreux dépôts de bus sont bloqués par "plusieurs dizaines de manifestants" selon la Préfecture de l'Eure. Le trafic devrait être fortement perturbé. Plus d'informations ici

8h. NORMANDIE. Voici un point sur les manifestations prévues aujourd'hui en Seine-Maritime et dans l'Eure. 

  • Rouen : 10h, sur le cours Clémenceau
  • Le Havre : 10h, à la Maison des syndicats Franklin
  • Vernon : 10h, sur le pont Clémenceau
  • Gisors : 10h, place de l'Hôtel de Ville
  • Blangy-sur-Bresle : 10h, en centre-ville
  • Pont-Audemer : 10h, sur la place du Général de Gaulle
  • Dieppe : 10h30, sur la place Pierre-Sémard
  • Évreux : 12h, sur le rond-point de l'hypermarché Cora jusqu'à 14h
  • Fécamp : 14h30, à l'Espace Henri-Dunant
  • Lillebonne : 14h30, esplanade de la Mairie
  • Eu : 15h, place Guillaume-le-Conquérant
  • Elbeuf : 17h, place de la Mairie

6h. CAEN. Depuis 4h ce matin, une opération escargot est organisée par l'intersyndicale des transports entre Villers-Bocage et Verson, sur l’autoroute A84.

Le trafic était encore fortement impacté aux alentours de 6h30.

Autre perturbation : un point de blocage filtrant a été mis en place sur le pont Alexandre Stirn, au niveau du cours Montalivet et des Rives de l’Orne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité