• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Disparition de Mimi, batteur des Dogs, le groupe légendaire de Rouen

Le groupe Dogs au milieu des années 80. / © Photo : AFP PHOTO DSK / AFP
Le groupe Dogs au milieu des années 80. / © Photo : AFP PHOTO DSK / AFP

Dès la fin des années 70 les Dogs ont fait de Rouen une capitale du rock en France

Par Richard Plumet

Trois, puis quatre, les membres du groupe rouennais les Dogs ont écrit les plus belles pages du rock français du début des années 80. La voix élégante de Dominique Laboubée était ponctuée par les riffs rageurs d'Antoine, et soutenue par la rythmique classe et impassible de Hughes et la batterie puissante de Mimi.

Mimi (alias Michel Gross) est mort lundi dernier (janvier 2018) à l'hôpital de Rouen des suites d'un AVC. Il avait 61 ans.

Bruno Le Trividic, dans le documentaire co-produit par France 3 en 2004 et intitulé "Dogs, les années électriques" décrivait le jeu de batterie de Mimi :

Mimi ? Un son de jungle, très massif, très sombre, très entier qui s'ajoutait à la délicatesse de Dominique, qui lui, était plus serré, plus acéré.
Les deux, ensemble, ça apportait quelque chose de… menaçant.


Mimi avait quitté le groupe en 1987 alors que Dominique Laboubée continuait l'aventure avant de tomber sur scène, puis décéder, en octobre 2002 pendant une tournée aux USA.

Photos : le groupe Dogs sur le plateau de FR3 Haute-Normandie en 1979 pour l'enregistrement de "Carte Blanche à Bernard Dussol" / © France 3
Photos : le groupe Dogs sur le plateau de FR3 Haute-Normandie en 1979 pour l'enregistrement de "Carte Blanche à Bernard Dussol" / © France 3
Mimi, batteur des Dogs en 1980 / © France 3
Mimi, batteur des Dogs en 1980 / © France 3
Histoire du rock normand

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Basket : la belle soirée de Rouen Métropole

Les + Lus