• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Emotion près de Rouen après l'annonce de la mort d'une étudiante normande en Bulgarie

Sofia, capitale de la Bulgarie / © France 3
Sofia, capitale de la Bulgarie / © France 3

Révélée hier par nos confrères de la radio  France Bleu Normandie, l'annonce de la mort de l'étudiante normande suscite une grande émotion dans la commune de ses parents à La Mailleraye (Seine-Maritime). Crime ou suicide ? Toutes les pistes son actuellement envisagées...

Par Bérangère Dunglas, MR et R. Plumet

Le 2 novembre dernier la télévision bulgare annonçait la mort d'une étudiante française. Elle s'appelait Shaneze et était en Erasmus à Sofia depuis septembre dernier.

Comme le précise ce samedi soir Isabelle Brunnarius, notre consœur de France 3 Bourgogne-Franche-Comté dans son article, la jeune femme poursuivait ses études de sociologie en seconde année de master dans le cadre du programme européen Erasmus. Elle était inscrite à l'université de Franche-Comté. A l'été dernier, elle avait rencontré une des familles impliquées dans le projet d'habitat participatif de la Pernotte à Besançon.
Ce type d'habitat faisait partie de ses recherches universitaires. La famille se souvient d'une jeune femme "très souriante et très agréable". 


Retrouvée pendue

Elle a été retrouvée pendue le 2 novembre  devant un bâtiment administratif à Lovech, à 150 kilomètres de la capitale Sofia, où elle résidait. Après des études secondaires en Normandie, la jeune fille était partie étudier la sociologie à Amiens avant d'aller à Besançon.

C'est André Leborgne, le maire de la Mailleraye sur Seine où la famille habite depuis une trentaine d'année, qui a annoncé la triste nouvelle aux parents de l'étudiante :

Le suicide, les parents n'y croyaient pas du tout. Il y avait notamment un lien très fort entre la jeune fille et la famille. On ne peut pas dire qu'il y avait une fracture familiale, bien au contraire puisque la maman avait sa fille au téléphone tous les deux jours.
Cette jeune fille ne présentait pas du tout de problème de dépression. Au contraire : elle avait plutôt un caractère bien trempé, bien affirmé…

Une étudiante rouennaise retrouvée morte en Bulgarie
VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Bérangère Dunglas et Jérôme Bègue  (montage : Pierre Léonard)
 

Crime ou suicide ?

Les parents de la jeune femme ne veulent pas croire à la thèse du suicide évoqué dans un premier temps par les autorités bulgares. Entre temps, une enquête criminelle a été ouverte et toutes les pistes sont aujourd'hui  évoquées.

Depuis lundi dernier (5 novembre) les parents de la jeune fille sont en Bulgarie. D'après la presse bulgare, l'étudiante serait arrivée le 1er novembre  dans la ville de Lovech. Un homme, avec qui elle avait passé la soirée de la veille, a été entendu par la police.

On attend les résultats de l'autopsie et de l'analyse toxicologique. Les enregistrements vidéo des caméras de surveillance de la commune sont également analysées. 
 

 
© France 3
© France 3

 
 
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes au centre commercial de Tourville-la-Rivière

Les + Lus