• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Enquête après la découverte d'un corps dans une rivière près d'Elbeuf (Seine-Maritime)

© France 3
© France 3

Un homme a été retrouvé mort dans l'Oison, le cours d'eau qui traverse la commune de Saint-Pierre-lès-Elbeuf
 

Par Richard Plumet

Positionnés pour assurer la sécurité et la  circulation sur le parcours du semi-marathon des Boucles de la Seine organisé hier (dimanche 17 mars 2019), deux policiers (des adjoints de sécurité) étaient rue de la Villette à Saint-Pierre-lès- Elbeuf.

Vers 9h30, en passant sur le pont qui enjambe le cours de l'Oison, ils ont repéré le corps d'un homme, gisant dans la rivière. En s'approchant ils ont constaté que la victime était décédée.
 
 

Un accident ?

L'alerte a été donnée et, venus de Rouen, les policiers du groupe d'appui judiciaire ont pris le relais. La piste d'une chute accidentelle, un temps retenue au vu d'une blessure au visage, a été rapidement écartée quand ils ont identifié la victime.
Les enquêteurs ont fait le rapprochement avec une intervention, la veille, d'un équipage de Police-Secours où le même homme était mêlé à une affaire d'altercation et de coups dans un logement situé à quelques centaines de mètres du lieu de la macabre découverte.
 

Victime de coups la veille

Le samedi soir, un peu avant 22h, les policiers avaient été appelés rue Ludovic Becquet à Saint-Pierre-lès-Elbeuf pour un individu en état d'ivresse qui frappaient les occupants d'une maison.
Agé de 56 ans, un homme, alcoolisé et violent, avait été interpellé et placé en garde à vue.

Parmi les personnes présentes un Elbeuvien de 54 ans, avec une petite plaie au visage, avait expliqué aux policiers qu'il avait été victime des coups portés par l'homme ivre. Bien que (légèrement) blessé, il avait ajouté qu'il allait bien et qu'il comptait venir déposer plainte le lendemain matin au commissariat d'Elbeuf.

Dimanche matin, cet homme n'est pas venu déposer plainte : c'est lui qui a été retrouvé mort dans la rivière…
 
 

Six personnes en garde à vue

L'agresseur de la veille étant toujours en garde à vue, les enquêteurs se sont rendus dans la maison de la rue Becquet. A leur arrivée un couple a tenté de prendre la fuite. La femme a été rattrapée et l'homme interpellé un peu plus tard, à son domicile de l'agglomération elbeuvienne.

Selon les premiers éléments connus ce lundi matin de l'enquête menée par la Sûreté départementale de Seine-Maritime, les membres d'une même famille se seraient réunis dans la maison pour une soirée. Tous les participants ont été identifiés, retrouvés, interpellés et placés en garde à vue.

Soit au total (et en comptant l'homme violent déjà arrêté samedi soir) six personnes, quatre hommes et deux femmes, tous domiciliés dans l'agglomération elbeuvienne.

Un examen du corps de l'homme retrouvé mort est prévu dans les prochaines heures.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus