Pour Hervé Morin, "le gouvernement se trompe" en "méprisant les territoires"

Le président de la Normandie réagit à la suppression de 450 millions d'euros de crédits pour les régions. L'annonce faite par Edouard Philippe au congrès des régions d'Orléans a révolté les élus

Edouard Philippe à la tribune du congrès des régions à Orléans
Edouard Philippe à la tribune du congrès des régions à Orléans © France 3

"Qu'est-ce que c'est que cette façon de faire ?", c'est "un climat de mépris", "un scandale" . On ne peut pas parler d'ambiance feutrée....  A Orléans,  l'allocution de l'ancien maire du Havre a soulevé les présidents de région de gauche et de droite. Ils étaient déjà sur la réserve...

Les présidents envisagent une question de constitutionnalité et ils rompent le dialogue avec le gouvernement.

Edouard Philippe a annoncé "Nous avons décidé de ne pas intégrer le fonds exceptionnel de 450 millions d'euros
dans le montant de la TVA qui vous sera alloué"


Cette somme devait permettre aux régions d'avoir plus de leviers pour le développement économique. C'est la compétence promise à ces collectivités avec la création des 13 grandes régions.

Hubert de la Batie, vice-président de la Normandie représentait Hervé Morin. Ce dernier a réagi cet après-midi 

 

Reportage de Philippe Goudé et Stéphane l'Hôte
 

durée de la vidéo: 01 min 42
Orléans : les présidents de région à l'offensive

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter